Chine : les logements capsules se développent

mercredi 2 mai 2012 | NR
L’espace se fait de plus en plus rare dans les grandes villes asiatiques ? En Chine, les appartements capsules se multiplient. A l’intérieur, il y a la place pour s'allonger… et c’est tout.

Vous vous préparez à emménager à Paris et vous redoutez la galère pour trouver un logement ? Vous avez raison. Mais dites vous que ça pourrait être pire : vous pourriez chercher un studio en Chine.

Là-bas, les mètres carrés se font tellement rares que l'alternative à la mode, ce sont les espaces très, très petits. On les appelle les appartements capsules, comme l’explique l’édition suisse de 20 Minutes. Il s’agit d’une série d’espaces minuscules dans lesquels on dispose seulement de la place nécessaire pour s’allonger.

Exemple de capsules à l'hôtel Asahi Plaza, Japon | Flick_CC_Clango

L’idée des appartements capsules n’est pas neuve en Chine. Mais c’est en constatant une nouvelle flambée des prix de l’immobilier que des promoteurs ont eu l’idée de créer des espaces où l’on multiplie les "boîtes" de 2,4m de long pour 80 cm de haut en moyenne.

Ces étonnants dortoirs (ou "garages à dormeurs") sont loués au mois, à l’heure ou à la journée. Le prix : entre 8 et 12 euros par jour. Ils s’adressent prioritairement aux étudiants, aux salariés de la classe moyenne et même aux sans domicile fixe.

Pour l’heure, ils ne sont proposés qu’aux hommes. Si jamais cela vous tente, sachez qu’il faut laisser ses affaires (et ses chaussures) à l’entrée et qu’il est impératif de se doucher avant de s’allonger. Un mode d’habitation qui commence à se développer au Japon.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois