Les buralistes disent non aux paquets de cigarettes uniformes

mardi 4 sept. 2012 | MD
Aujourd'hui, c'est rébellion dans les bureaux de tabac. Pour protester conte un projet de loi européen qui vise l'uniformisation des paquets de cigarettes, les buralistes vont cacher leurs paquets de clopes.

Si vous allez acheter des cigarettes aujourd'hui, il se pourrait que vous trouviez les linéaires de paquets recouverts d'un drap blanc. Les buralistes ont décidé de se rebeller contre un projet de loi à l'étude à Bruxelles, qui imposerait des paquets de clopes uniformes, sans la couleur et le logo distinctifs de chaque marque.

Les couleurs et logos distinctifs pourraient disparaître des paquets de cigarettes dans l'UE. l FlickR - CC - Martin Menu 

Pour le Comité national contre le tabagisme (CNTC), obliger l'industrie du tabac à utiliser des paquets neutres vise à "supprimer toute forme de publicité" sur les lieus de vente, où les clients ne viennent pas que pour acheter des cigarettes. Cette neutralité permettrait aussi de mettre encore plus en valeur les messages de santé. En outre, le projet de loi vise à supprimer les paquets de cigarette ou de tabac à rouler des étals des buralistes. Pour le consommateur, cette évolution pourrait se traduire par une hausse de 30 à 40 centimes par paquet. Mais surtout, les buralistes craignent que la neutralité des paquets ne rende la contrefaçon plus facile.

Si en Europe, la directive est attendue à l'automne, l'Australie a déjà tranché sur cette question. A partir du 1er décembre, les paquets de cigarettes y seront neutres. Ils seront tous vert olive, avec un message avertissant sur les dangers du tabac. La marque des cigarettes sera inscrite dans une police unique pour tous les paquets.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook