Bernard Debré, une chaîne pour une autre

lundi 19 déc. 2011 | DD
Bernard Debré, l’homme qui va chez I>Télé quand on l’attend chez LCI.

C’est une information bien pittoresque que nous apprend l’Express.fr aujourd’hui. Bernard Debré tapait du pied vendredi matin dans les couloirs de I>Télé. Alors qu’il s’apprêtait à entrer en scène pour une interview politique et matinale, le député UMP de Paris tombe nez à nez avec Rachida Dati, la dissidente. Même si celle-ci est toujours membre du parti, rappelons qu'elle est partie en guerre contre le Premier ministre François Fillon, qui voudrait bien lui rafler son précieux VIIe arrondissement.

Les deux, Dati et Debré, sont loin d’être copains. En réaction à la lettre ouverte de Rachida Dati à François Fillon publiée dans Le Monde daté du 12 décembre, Bernard Debré lui avait répondu dans son blog : « Ta lettre est dramatique en ce qu'elle révèle de ta personnalité profonde, non pas de révoltée mais de petite fille gâtée par la vie. Je parle de la vie publique ». Il lui demandait également de démissionner de ses fonctions de député européen et maire du VIIe.
Par ce froid vendredi de décembre, à l’heure où blanchit la campagne, Bernard Debré fut terriblement mécontent de rencontrer Dati. L’idée d’un débat avec cette ingrate l’a particulièrement agacé ! Il s’en ouvre auprès des responsables de I>Télé qui, quant à eux, ne comprennent pas les raisons de sa présence dans les couloirs. Et pour cause, le député ne figure pas sur la liste des invités.
 

La scène suivante n’est que pure invention :
Bernard Debré : Vous me prenez pour une bille !
I>Télé - Eh bien non, Monsieur le député, vous n’êtes pas sur ma liste.
Le téléphone du député sonne. Il décroche.
Bernard Debré : Allo ?
L’interlocuteur : Bonjour, Monsieur le député, c’est LCI. On vous attend en plateau. Il y a un problème ?
Mince, le député s’était trompé de chaîne ! Et c’est au téléphone que celui-ci s’acquitta de son interview programmée chez LCI.

Ce lundi 19 décembre, Bernard Debré a réagi à la brève de l'Express. La réponse ici.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook