Au Brésil, des artistes de rue investissent les favelas

mardi 12 nov. 2013 | GB
Dans une favela de Sao Paulo, au Brésil, le collectif d’artistes urbains Boa Mistura a invité les habitants à colorer leur environnement, tout en y délivrant des messages positifs. Le résultat est étonnant.

Boa Mistura est un collectif d’artistes urbains espagnols hétéroclites. En 2012, ses membres, au profil très variés - des architectes, des ingénieurs civils, des publicitaires mais aussi des diplômés en relations publiques-, ont pris la décision de travailler ensemble dans les favelas de Sao Paulo.

En 2012 est alors né le projet Participative Urban Art dans la favela Vila Brâsilandia. Un projet qui a laissé un résultat étonnant. Le collectif, qui travaille majoritairement dans l’espace public, a voulu repeindre et faire repeindre, par les habitants de ces quartiers, des morceaux de ces rues sinueuses qu’ils considèrent comme l’articulation de la vie interne de la communauté.

La résultat est bluffant : à l’aide d’une (très) grande quantité de peinture, ils ont repeint sols et murs de couleurs flashys, du vert au jaune en passant par le bleu turquoise. Ils ont ensuité taggué, en blanc, différents mots comme “beleza” (beauté), “orgulho” (fierté), “doçura” (douceur), “firmeza” (assurance) ou encore “amor” (amour).

Ces tags ont la particularité d’être anamorphiques. Comprenez, ils ne prennent sens que si on les voit d’un certain endroit. Trop près, vous ne verriez que des traits blancs qui n’ont, a priori, aucune signification ; trop loin, le message sera ratatiné donc illisible.

Le groupe, dont le nom est tiré du portugais “bon mélange” a développé plusieurs travaux de ce genre en Afrique du Sud, en Norvège et ailleurs au Brésil. Leur site web fourmille de photos de leurs projets, où le street art et le social s’unissent.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois