L’arbre à vent, cette mini-éolienne urbaine

lundi 12 mai 2014 | GB
Une entreprise bretonne s’est inspirée du mouvement des feuilles des arbres pour créer une mini-éolienne urbaine qui s’implante facilement en ville.

Décidement, la nature est une source inépuisable d’inspiration. Après les arbres bioluminescents, directement inspirés des lucioles, qui pourraient (bientôt) se faire une place en ville aux cotés des lampadaires, une entreprise installée en Bretagne s’est inspirée du mouvement des feuilles dans les arbres pour créer une éolienne de proximité.

L’arbre à vent, c’est son nom, est une structure en acier de huit mètres de haut. Au bout des ramifications, une centaine de "feuilles" sont installées, en réalité des petits générateurs d’électricité qui s’activent comme des mini-éoliennes.

"Là où l’éolien cherche à aller toujours plus haut et à construire des machines toujours plus grandes, nous avons cherché à exploiter l’énergie disponible autour de nous. Je suis persuadé que l’avenir de notre modèle énergétique passe par une multitude de solutions de proximité, et l’arbre à vent en est une", explique à Terra Eco Jérôme Michaud-Larivière, le président fondateur de New Wind, l’entreprise qui produit l’arbre à vent.

D’après l’entreprise, un arbre peut produire entre 2,5 à 3,5 kWh, soit l'alimentation nécessaire à 25 réverbères ou à un foyer de 4 personnes, rapportait, en mai 2013, le site web des Echos.fr.

Coût de l’arbre ? Environ 25 000 euros. Deux prototypes ont déjà été installés sur la façade ouest de l’Hexagone : sur l’île d’Oléron, ainsi que dans les Côtes-d’Armor.

Et les concepteurs de l’arbre ne comptent pas s’arrêter là. Une de leurs idées seraient de rendre les arbres capables de puiser l’énergie directement dans le sol. "Nous n’inventons rien, l’arbre est quelque chose de très puissant qui existait avant nous, nous avons beaucoup à gagner à nous en inspirer", explique le président fondateur qui compte bien pousser le mimétisme de son produit jusqu’au bout.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook