Au Brésil, le bus payé d'avance

mardi 6 mai 2014 | GB
Une agence de marketing brésilienne a mis en place le Troco Coletivo à Pelotas, dans le sud du pays. Le principe : laisser sa monnaie aux arrêts de bus pour ceux qui en ont besoin.

Vous vous rappelez du Pay it Forward, ce principe qui consiste à payer un peu plus que le prix de son café, par bonté d'âme, au bénéfice du client suivant ?

Et bien, il se décline au Brésil en Troco Coletivo ("troc collectif", en portugais), comme le rapporte début mai le blog le fouineur, hébergé chez le site de l'hebdomadaire québécois l'Actualité. Concrètement, les usagers des transports en commun peuvent laisser de la monnaie, dans des bandelettes accrochées aux stations de bus, pour ceux qui veulent le prendre, mais n'en ont pas forcément les moyens. 

Une initiative philanthropique qui n'a rien d'un mouvement citoyen, puisqu'elle a été mis en place à Pelotas, dans le sud du pays, par l’agence de marketing Mark+, mais qui mérite d'être relevée... et qui pourrait faire des émules : d'autres villes du Brésil envisagent d'emboîter le pas à Pelotas, comme le rapporte le site Springwise.

"Tout repose sur la question de la confiance : nous avons bon espoir que cette expérience entretienne l’idée générale de la solidarité", expliquent les concepteurs du troc collectif, cité par le blog de l'Actualité.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook