Le street art prend le fort d'Aubervilliers

vendredi 25 juill. 2014 | Dorothée Duchemin

Le fort d’Aubervilliers est tombé aux mains d’une quarantaine de street artists. Jusqu’au 27 juillet, In Situ Art festival propose de (re)découvrir cette friche militaire et industrielle, mise en valeur par une soixantaine d’œuvres. 

Cliquer sur l'image pour agrandir le diaporama
Dan23 | Photo Charles Vandame Jim | Photo Charles Vandame Benjamin Laading | Photo Dorothée Duchemin Monsieur BMX | Photo Charles Vandame Guy Denning | Photo Charles Vandame Stéphane Carricodon | Photo Charles Vandame Photo Charles Vandame Photo Charles Vandame Borondo | Photo Charles Vandame 9ème Concept. | Photo Charles Vandame Levalet | Photo Charles Vandame Jean Faucheur | Photo Dorothée Duchemin Jef Aerosol | Photo Dorothee Duchemin Jana & JS. | Photo Dorothée Duchemin Kenor | Photo Dorothée Duchemin Cyclop | Photo Charles VandameJan&JS | Photo Charles Vandame

L’association Art en Ville frappe fort pour sa première manifestation, l’In Situ Art Festival. Après cinq semaines de travail, deux hectares du fort d’Aubervilliers accueillent désormais les œuvres d’une quarantaine d’artistes urbains, figures internationales ou nouveaux talents.

Jusqu’au 27 juillet, les visiteurs peuvent déambuler dans ce lieu insolite pour découvrir des œuvres créées sur des supports multiples : épaves de voitures, camionnettes calcinées, mobilier urbain, palissades ou murs défensifs… Les nombreuses carcasses de voitures ont été prêtées par l’ancienne casse automobile qui occupait les lieux. Ils ont aussi pu donner de la bombe sur les façades des bâtiments voués à la démolition. 

Jef Aerosol, Guy Denning, Jana&Js, Jean Faucheur, FKDL, BToy, 9ème Concept, Jace, David Walker... du beau monde, on vous le disait. Il faut dire que la proposition était alléchante : investir deux hectares, en plain air, d’un site emblématique de l’histoire défensive et industrielle d’Aubervilliers et de Paris et le réinterpréter sur le thème de la transition. Bâti entre 1843 et 1846 contre la menace allemande, le fort est occupé par l’armée jusqu’en 1969 avant de tomber en 1973 entre les mains de l’AFTRP (agence Foncière et Technique de la région parisienne), elle-même partenaire du festival. Après avoir accueilli de nombreux événements hip-hop dans les années 80, la friche se prépare aujourd’hui à une transformation en éco-quartier, dans le cadre du Grand Paris, à l’horizon 2025. 

D’ici là, on descendra à la station Fort d’Aubervilliers de la ligne 7 du Métro pour apprécier ce lieu incroyable à deux pas de Paris, et qui a su enrôler les artistes dans son histoire. Une très belle performance !

> In Situ Art Festival, Fort D’Aubervilliers, 174, avenue Jean Jaruès, station Fort d’Aubervilliers, ligne 7, ouvert les mercredis, samedis, dimanches, jusqu’au 27 juillet.

> Article initialement publié le 21 mai 2014 et mis à jour le 25 juillet.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook