En mai, fais ce qu'il te plaît...

A l'heure où la campagne présidentielle est lancée, observons, analysons et décortiquons!

Syndiquer le contenu  Citablog de Marc-Olivier Méheut
La philo dans les urnes! Volet n°2
jeudi 5 avr. 2012
Après les analogies entre Sarkozy et Hobbes hier, Jean-Jacques et François semblent se retrouver!

Jean-Jacques Rousseau, dans les Rêveries d'un promeneur solitaire, affirmait que "le sentiment de l'existence dépouillé de toute autre affection est par lui-même un sentiment précieux de contentement et de paix qui suffirait seul pour rendre cette existence chère et douce", et presque à François Hollande de renchérir à Clichy-la-Garenne en 2011 : "Je suis placide", "nous avons besoin de stabilité, de cohérence, d'harmonie... j'allais dire de calme, tout le contraire de ce qui a été pratiqué en 2007". Quand il affirme aimer les gens et "prendre chaque poignée de mains comme une rencontre", qu'il fait preuve d'optimisme, est-ce une pièce de théâtre un peu surjouée ou angélique ? Peut-être ! Mais le discours est très proche de Rousseau qui nous dit que l'Homme est bon par essence et par nature...

Selon Hobbes, "la valeur ou l'importance d'un homme, c'est comme toute autre objet, son prix, c'est-à-dire ce qu'on donnerait pour disposer de son pouvoir". Une tarification des individus en quelque sorte. Mais à cette vision, François Hollande revendique qu'il "n'aime pas les honneurs, les protocoles et les palais". L'avantage de Rousseau est qu'il est très postérieur à Hobbes... ce qui lui permet de critiquer et pour le moins nuancer ! Un peu comme un candidat qui s'attaque à un bilan... Rousseau rétorque ou répond que "l'Homme n'est pas naturellement intrépide (…) cherchant à attaquer". Car ce qui intéresse Rousseau, c'est l'Homme à l'état de nature, sorti de la société où la concurrence est généralisée. La volonté de "puissance" a été inventée par la société. Et François Hollande d'affirmer qu'il est un candidat "normal", qui formule un contrat simple et souhaite s'affranchir de sa position de candidat. Comme une reprise des Confessions: "Je reste moi-même, c'est ma force"...

Je pourrai continuer les analogies avec l'auteur du Discours sur l'origine et le fondement de l'inégalité parmi les hommes... mais j'attends vos commentaires ! Cela n'est qu'une synthèse rapide et non exhaustive, qui ne préjuge en rien de sa réalité philosophique ! Très loin de moi également l'idée de comparer Hobbes et Rousseau à nos deux candidats car aucun des deux n'a la carrure d'endosser un tel habit philosophique !

Je souhaite cet article comme un éclairage, une toute petite lumière sur les attitudes, comportements, discours et petites phrases qui peuplent cette campagne du spectacle ! Et si, comme l'analyse le magazine, François Bayrou est l'héritier de John Locke... alors nous remercierons tous les professeurs de philosophie qui nous ont ouvert sur le monde et nous proposent une analyse très instructive !!

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Les autres billets

<div class="fl_title">Le cinéma des candidats?</div><div class="fl_txt">L'heure du choix approche puisque dimanche c'est le grand jour ! Les programmes sont connus, les candidats ont exprimé leurs idées. Pour les indécis, Allociné révèle les goûts cinématographiques des postulants... décryptage !</div>
<div class="fl_title">La philo dans les urnes! Volet n°2</div><div class="fl_txt">Après les analogies entre Sarkozy et Hobbes hier, Jean-Jacques et François semblent se retrouver!</div>
<div class="fl_title">Hobbes vs. Rousseau! Volet n° 1</div><div class="fl_txt">« Rousseau contre Hobbes, le vrai duel de la présidentielle ». Plus qu'un article, ce dossier de Philosophie Magazine est un véritable éclairage! Il permet de prendre de la hauteur dans cette campagne présidentielle qui en manque cruellement! </div>
<div class="fl_title">Une campagne frivole?</div><div class="fl_txt">Au moment où Hollande s'essouffle, où Sarkozy tire sur les syndicats, où Eva tombe dans les escaliers... la presse britannique jette un regard très dur sur la campagne française ! </div>
<div class="fl_title">Voici venu le temps... </div><div class="fl_txt">La campagne prend un tour pour le moins singulier. Difficile de faire un billet qui ne soit pas à charge... les programmes semblent passés aux oubliettes !</div>