"Radio Lee Doo" de Kim, en live

Kim a sorti, en octobre, Radio Lee Doo. Retrouvez l'ensemble des titres de cet album interprétés chez lui, dans son espace cosy, à Paris.

Syndiquer le contenu  Citablog de Kim
Live à domicile : Uptown
dimanche 20 nov. 2011
Sixième morceau de l'album, Uptown parle de HLM et de beaux quartiers. Un titre plein de spontanéité.

 

Après Radio Lee Doo et Muriel, To Kremlin, La Dolce Lee Doo et I'm getting old, il est temps d'écouter Uptown. Au piano.
 

 

Uptown est une chanson qui parle de la vie en HLM et l'envie d'habiter de beaux quartiers. J'avais eu en tête le refrain. Mais le jour où je suis parti enregistrer des batteries, orgues et piano au studio CBE, la chanson n'était pas finie. C'était en novembre 2010. Je me souviens m'être dit sur le chemin : « cette chanson n'est pas finie mais j'ai son refrain et son rythme. Les accords doivent être FaM/SolM/LAm. Quant au couplet, ça pourrait être un Lam et un ReM, suivi d'un MiM. Si j'ai le temps, je tente une version ».

Comme la journée se passait bien et que j'avais besoin de me détendre après avoir joué la partie de batterie fatigante de I'm getting old, je décidais de tenter un peu d'improvisation. Dans le temps, j'avais fait ça pour Babe's got the noawne dans mon album The Hard Rock de 2000. J'ai donc tenté le coup. J'ai joué la batterie en improvisant et en découvrant mes idées au fur et à mesure que je jouais. Il y'a un moment de flottement dans la chanson, après deux refrains. C'est que je ne sais pas du tout vers où je vais. Je cherche une fin. A ce moment là, je me suis souvenu que j'utilisais la fin de Girl sur mon album Don Lee Doo pour terminer Turn me on (toujours sur Don Lee Doo) en live.

J'ai pensé qu'utiliser une nouvelle fois cette capsule pouvait être un renvoi de plus à la trilogie Lee Doo. Je me sens alors rassuré et improvise une fin pour Uptown. Grâce à cette prise on peut entendre tout ce que je viens de décrire. Puis j'ai joué le wurlitzer, l'orgue, et en rentrant chez moi, j'ai joué la basse et les guitares. Le chant du couplet est venu naturellement et je fus surpris par autant de spontanéité dans ce titre. J'ai entendu des cordes que j'ai fait jouer par Julien Tirbois, puis le tout est parti au mixage chez ALB. Aujourd'hui et pour l'instant, Uptown est la préférée de beaucoup de gens sur ce disque. Amusant de voir le peu de questionnement qu'elle m'a demandé.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Sur Twitter

Les autres billets

<div class="fl_title">Live à domicile : Goodbye Lee Doo</div><div class="fl_txt">Et voilà, ultime titre de l'album interprété par Kim : Goodbye Lee Doo. Une bien belle manière de conclure.</div>
<div class="fl_title">Live à domicile : Don Lee Doo</div><div class="fl_txt">Neuvième et avant-dernier morceau de l'album : Don Lee Doo, qui emprunte le titre au premier disque de la trilogie.</div>
<div class="fl_title">Live à domicile : The Candidate</div><div class="fl_txt">Toujours en son et avec ses mots, Kim dévoile son dernier album, en intégralité. Place à The Candidate, l'histoire d'une jeune fille qui veut devenir chanteuse.</div>
<div class="fl_title">Live à domicile : The Sunlights never came</div><div class="fl_txt">Septième jour, septième morceau de l'album. Aujourd'hui : The Sunlights never came. Une chanson sur la déception...</div>
<div class="fl_title">Live à domicile : Uptown</div><div class="fl_txt">Sixième morceau de l'album, Uptown parle de HLM et de beaux quartiers. Un titre plein de spontanéité.</div>