"Souvenirs de Marnie", Ghibli, ce n’est pas (encore) fini

mardi 13 janv. 2015 | Marco Pierrard

Très bon

Nouveau et dernier film du studio Ghibli – jusqu’à preuve du contraire –, Souvenirs de Marnie sort quelques mois après les deux ultimes films des maîtres Miyazaki et Takahata. Grosse pression pour le réalisateur mais Marnie n’a pourtant pas à rougir, ce film tendre a tout pour séduire.

Anna, adolescente solitaire de Sapporo, est envoyée chez son oncle et sa tante dans un petit village au nord d’Hokkaïdo par ses parents adoptifs dans le but de soulager son asthme. Au cœur des marais, elle découvre une vieille maison qui semble inhabitée depuis des années. Intriguée par cette demeure, Anna part explorer le lieu et fait la connaissance de Marnie, une mystérieuse jeune fille blonde qui y vit avec sa famille. De confidences en confidences, les deux adolescentes se lient d’amitié, partagent leurs secrets et leurs peines, dévoilant leurs univers respectifs. Mais Marnie reste assez énigmatique et Anna pourrait bien partager avec elle un lien bien plus fort que ce qu’elle peut imaginer.

Souvenirs de Marnie © Studio Ghibli // The Walt Disney Company France

Le dernier Ghibli ?

Souvenirs de Marnie est le 20ème long métrage des productions Ghibli, il est également annoncé comme le dernier, le célèbre studio ayant décidé de faire une pause dans la réalisation de films – débutée en 1986 avec Le château dans le ciel – pour se recentrer sur la gestion de son patrimoine. Une annonce faite alors que Hayao Miyazaki et Isao Takahata, les deux co-fondateurs de Ghibli, ont livré ses derniers mois leurs ultimes œuvres : Le vent se lève (2013) et Le conte de la princesse Kaguya (2013) – lire notre chronique. Dans ce contexte très particulier la pression sur les épaules d’Hiromasa Yonebayashi, animateur qui a lentement gravi les échelons du studio depuis la fin des années 90 jusqu’à se voir confier la réalisation du long métrage Arrietty : Le petit monde des chapardeurs en 2010, était énorme. Pas évident de garder le cap dans le sillage de ces deux géants de l’animation japonaise, d’autant plus que ce nouveau film est librement inspiré de When Marnie Was There (1967), un roman de l’auteure anglaise Joan G. Robinson que le réalisateur Hayao Miyazaki adore et qu’il avait pensé adapter lui-même. Le pari est pourtant réussi, cette tendre histoire d’amitié entre une adolescente adoptée mal dans sa peau et la secrète Marnie vivant dans la mystérieuse « Maison des Marais » prend une tournure imprévue et s’avère émouvante.

Souvenirs de Marnie © Studio Ghibli // The Walt Disney Company France

Une amie pas si imaginaire

Anna est une adolescente solitaire qui se sait adoptée et a du mal à trouver sa place au sein de sa famille, sa rencontre avec Marnie lui permet d’exprimer son mal-être tout en découvrant la vie de cette étrange jeune fille qui a pour habitude de disparaître et reste insaisissable. Habitante vivant dans une demeure isolée qui ne semble avoir de liens qu’avec Anna, tous les ingrédients sont réunis pour faire de Marnie une amie imaginaire, voire un fantôme bienveillant récurrent dans les contes teintés de fantastique. Si l’histoire d’Anna joue avec ces codes, la révélation de la vraie nature de Marnie – qui ne sera évidemment pas divulguée ici – transporte cette histoire d’amitié vers une toute autre dimension, la transformant en une fable touchante sur le sentiment d’appartenance familial. Avec ses visuels soignés, dignes des plus belles productions Ghibli, Souvenirs de Marnie prouve que le studio peut, malgré le retrait de ses deux maîtres incontournables, continuer à séduire avec des œuvres belles et exigeantes.

Abordant une thématique plus mature qu’Arrietty tout en restant accessible aux plus jeunes, ce nouveau – et on ose l’espérer pas dernier – film du studio Ghibli est une œuvre sensible qui joue sur la corde de l’émotion, un îlot de tendresse qui fait du bien.

Souvenirs de Marnie (Omoide no Mânî), réalisé par Hiromasa Yonebayashi, Japon, 2014 (1h43)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois