En partenariat avec :

Scott Matthew, le live

mercredi 26 oct. 2011 | Vincent Le Doeuff et Steve Le Mentec

Voici une session confinée de Scott Matthew. Le songwriter australien a sorti le printemps dernier, "Gallantry's Favorite Son", un album marqué par des harmonies vocales et des arrangements habiles.

On a retrouvé Scott Matthew dans sa loge du Point Ephémère, à Paris, où il allait jouer le soir même. Il s'est de suite exécuté. Muni d'un simple ukulélé, il nous a servi deux morceaux, Sweet Kiss In The Afterlife et Sinking, tirés de son dernier album. L'Australien se rate sur la première tentative et, consciencieusement, se reprend afin de rendre une copie parfaite de ses morceaux lumineux et pénétrants.
On l'a remercié puis on est parti. En dix minutes, c'était plié. Des fois, c'est simple de faire des sessions.

 

 

 

 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook