Le loup-garou des Mauges : histoire d'un canular

lundi 1 oct. 2012 | Jeanne Ably

Tout a commencé en avril dernier quand des brebis sont retrouvées égorgées, les unes dans le Maine-et-Loire, près de Cholet, les autres dans le Vaucluse. En tout, environ quatre-vingts dix bêtes. Le diagnostic tombe : des loups-garous seraient les coupables. Et puis quoi encore ? Des vampires, pendant qu’on y est. Mais l’affaire est sérieuse. Le Nouvel Obs et l’Express évoquent fin août l’existence d’une "bête mystérieuse", talonnés de près par le quotidien Ouest-France qui publie en gros titre dans son édition du 11 septembre : "Brebis égorgées dans les Mauges: ils crient au loup-garou." Alors quoi ? Ces créatures mi-hommes, mi-loups, existeraient-elles vraiment, ou se paierait-on notre tête, victimes que nous sommes de l’infobésité ? Retour sur la construction d’un scoop aux relents de mystère. 

Ils sont deux. Deux passionnés de lycanthropie, par qui le buzz arrive. Martin Crépon et Adrien Colineau, deux trentenaires inconnus au bataillon soutiennent mordicus que l’hécatombe déplorée par les éleveurs du Maine-et-Loire entre le 15 avril et le 13 juin a été le fait, non de chiens errants, mais bel et bien de loups-garous.

Adrien Colineau et Martin Crépon | Photo DR

Aucun doute pour eux : on a affaire à ces êtres humains qui, les nuits de pleine lune, se transforment en fauves assoiffés de sang.

Martin Crépon, traqueur de loups-garous

Ils n’en démordent pas, enquêtant plusieurs fois sur les lieux et recueillant des témoignages d'éleveurs. S’emparant des médias sociaux et de tout ce qu’Internet offre de vecteurs de communication, ils créent, à côté de leur blog, une page Facebook intitulée  Sauvons les loups-garous français pour permettre à des milliers de fans, principalement teenagers, de suivre l'affaire à coups de clics. Posts réguliers faisant état de leurs investigations, vidéos filmées caméra au poing façon Projet Blair Witch, nos deux hurluberlus – ainsi que certains se plaisent à les nommer – deviennent du jour au lendemain les héros d’une génération avide de sensationnel si possible horrifique.

Le 23 septembre, coup de théâtre et fin d'un feuilleton qui avait gagné en intensité durant le wek-end : Martin Crépon disparaît sous les yeux ébahis de ses "friends". On croit distinguer le monstre au loin.

 

Serait-ce la bête du Gévaudan réincarnée après trois siècles ? Eh bien, non. Notre jeune homme ressuscite dès le lendemain pour l’émission Des cliques et des claques d’Europe 1 et fait éclater la vérité. Il s'agissait simplement de promouvoir la deuxième saison de la série Teen Wolf produite par MTV et qui met en scène de jeune loups-garous persécutés par les hommes. Bingo ! Les médias, qui adorent raconter des histoires, sont tombés dans le panneau de celle-là. À moins qu’ils n'aient joué le jeu pour faire du tirage. Toujours est-il qu’ils ont relayé et surenchéri l’info au-delà de tout espoir : L'Express, Le Nouvel Obs... Entrevue titre : Les loups-garous, une légende qui devient réalité ? Et le 11 septembre, Ouest France franchit la limite : "Ils crient au loup-garou !", lit-on en une.

Martin Crépon et le quotidien qui est tombé dans le panneau | Photo DR

Les médias, victimes conciliantes d'une machination

Interrogé, Mathias Abiker, directeur de promotion chez MTV, explique que l’idée germait en lui de monter une opération à la fois « folle, absurde et crétine », pour reprendre ses termes, quand l’affaire des Mauges est tombée. Ni une, ni deux, il s’associe au magazine Vice, friand d’actualité loufoque, pour mettre au point un scénario digne d’un film d’horreur avec, dans les rôles de Martin Crépon et Adrien Colineau, deux employés de la branche Communication de Vice. Soucieux du détail, ils antidatent leur blog à l’année 2011 et se peaufinent une identité crédible. Avec le succès que l’on sait : non seulement la chaîne de télévision a réussi à fédérer une communauté de fans, près de 12 000 fans sur Facebook, mais elle a attisé les convoitises de (crédules ) boîtes de production dont Yemaya Prod qui travaille pour l’émission 66 minutes de M6. Elle souhaitait la présence de Martin Crépon en guest-star pour un sujet sur ces étranges individus, qui croient aux loups-garous.

Teen wolf, saison 2 | MTV

Quant aux agriculteurs, s’ils ne sont pas pleinement entrés dans la peau des personnages, n’adhérant que moyennement à la thèse du loup-garou, cette mise en scène les aura au moins divertis et a été menée – notre interlocuteur insiste sur ce point – dans tout le respect qui leur est dû. Idem concernant les internautes, lesquels ont eu le plaisir de participer à un « bon thriller ».
Du reste, pour l’heure, le mystère des égorgements reste entier. Suite au prochain épisode. Et si le cauchemar rejoignait le canular ?
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois