Rebelle : rock et rouquine

jeudi 2 août 2012 | Etienne Baiffer

Merida, l’héroïne du dernier Pixar Disney, dépote et ringardise quelque peu les jeunes filles délicates qui l'ont précédée.

 

Panique en Ecosse. La princesse Merida refuse le mariage arrangé que l’on veut lui imposer. D’autant que ses prétendants, loin d’être des princes charmants, sont tous plus tâches les uns que les autres. Bien plus intéressée par le tir à l’arc et le crapahutage, elle doit affronter les regards réprobateurs de son père, le roi Fergus, et sa mère, Elinor. Une sorcière offre ses services à Merida, mais cette dernière était loin de se douter que ce coup de main se révèlerait être un sale coup.

© The Walt Disney Company France

Le Pixar Disney estival est arrivé. Principale originalité : il met en scène une héroïne – une première – qui se démarque des princesses auxquelles les spectateurs sont accoutumés (Cendrillon, Aurore, Raiponce et compagnie, c’est de vous que je parle). Merida n’a que faire des fanfreluches et se fiche du prince charmant comme de sa première couronne. Sans peur et sans reproche, elle passe ses journées en forêt, s’entraînant à améliorer ses talents d’archère, et elle est bien décidée à ne pas se laisser dicter son destin. Une sorte de Mulan des Highlands.

© The Walt Disney Company France

Il ne faut pas aller plus loin dans le désir d’émancipation pour que l’héroïne à la crinière rousse flamboyante soit qualifiée de Rebelle (on notera que le titre original, Brave, s’intéresse davantage au courage de Merida). Sans être d’un féminisme exacerbé, ce film d’animation a au moins le mérite de proposer un autre modèle aux petites filles et ce, même si l’indocilité de Merida finit par être relativement dompté (en voulant n’en faire qu’à sa tête, elle va trop loin et, après avoir réparé son erreur, elle ne peut faire autrement que d’en tirer une bonne leçon).
Plein d’humour (notamment avec les triplés, frères de Merida, facétieux), bien rythmé, et visuellement très beau (les paysages écossais sont splendides), Rebelle est une réussite.

> Rebelle de Mark Andrews et Brenda Chapaman, Etats-Unis (1h35)

 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois