Le quiz planant du cannabis

vendredi 17 juin 2011 | Vincent Le Doeuff et Dorothée Duchemin

L’éternel débat sur la dépénalisation du cannabis est de retour. Cette fois, on parle même de légalisation ! Un rapport rendu public mercredi par le député socialiste Daniel Vaillant et concluant en faveur d’une législation contrôlée, a poussé nos politiques à sortir du bois. Villepin est pour, Royal est contre, Duflot est pour, Valls est contre, etc. Porté par ce nouveau débat, Citazine vous propose le quiz planant du cannabis.

Question 1 :

Club fondé en 1844 en plein cœur de Paris, par Théophile Gautier et le Docteur Moreau, j'accueille en mon sein des types aussi frais et sympas que Baudelaire, Delacroix et Dumas (père). A une époque où le haschisch et l'opium sont à la mode, on teste dans ce club ces substances pour des buts scientifiques mais aussi récréatifs. Sous le contrôle du docteur Moreau, les membres ingurgitent une pâte de résine de marijuana mélangée à du miel et des pistaches, dénommée "dawamesk", dans des séances appelées "Fantasia". Mais bon, les pistaches à la longue, c'est un peu écœurant et puis il reste toujours beaucoup de coquilles sous le tapis alors le club fut fermé en 1849.
Je suis ?

Question 2 :

Né en 1988, dans le pays des tulipes et des moulins, j'ai été créée par le rédacteur en chef du magazine américain High Times, lors de son passage dans le Quartier rouge. Rendez-vous automnal, immanquable pour les amateurs, je suis l'équivalent néerlandais des Césars, sauf qu'on n'y récompense pas des films. Willie Nielsen, Jack Herrer et BlueBerry sont quelques uns de mes nombreux lauréats. Je suis ?

Question 3 :

Je suis un texte fondateur, encore appliqué aujourd’hui. Pour un texte aussi vieux que moi, c’est plutôt rare. Je fonctionne par amendement et j’ai été ratifié avant d’être appliqué. Au nom du deuxième amendement, il arrive parfois à mon peuple de se prendre pour une armée vengeresse. Œil pour œil, dent pour dent. Il a bon dos le deuxième amendement ! Mon lien avec le cannabis, puisque je vous entends d’ici dire que je n’ai rien à faire là, j’ai été écrite sur du papier de chanvre ! C’est pas banal quand même ! Je suis ?

Question 4 :

Je suis un collectif. Chacun de mes membres fument des gros pétards et militent pour une légalisation du cannabis. Ils sont joyeux, contestent avec le sourire, savent jongler et font du diabolo. Parfois même ils jouent du djembé. Mais nous ne sommes pas que des va-nu-pieds ! Mes membres s’appliquent, se renseignent et sont organisés. Je suis présent un peu partout en France ! Notre slogan, chic et choc : le cannabis, ce fléau qui fait rire. Notre actu, c’est l’appel du 18joint, le 18 juin. Je suis ?

Question 5 :

Je suis une réglementation adoptée aux Etats-Unis en 1937. Je me suis mis à dos tous les acteurs de la filière chanvre, du petit producteur sur son lopin de terre aux plus gros exportateurs, en passant par les médecins, qui en prescrivaient. J'impose une taxe à tout le monde et prévoie des amendes sacrément salées pour tout contrevenant. S'ensuit une chute de la production du chanvre au niveau mondial. En 1969, je suis considérée comme anti-constitutionnelle en vertu du cinquième amendement. Je suis alors remplacée par le Controlled Substance Act. Je suis ?

Question 6 :

Je suis la molécule qui prédomine dans le cannabis. Isolé en 1964 par à l’Institut Weizmann de Rehovot, en Israël. Je possède des vertus psychotropes. Sans moi, fini de planer ! J’ai d’autres propriétés fort utiles, dans le domaine de la médecine notamment. Je suis aussi un efficace analgésique. Vous avez deviné, c’est moi, le THC. Mais savez-vous à quoi correspondent ces trois lettres ?

Question 7 :

Né en 1944 en Jamaïque, je rencontre Bob Marley en 1963 et fonde les Wailers. Quand je ne suis pas en studio, où j'enregistre des hits, qui ne le deviendront souvent qu'après ma mort, je suis généralement arrêté pour détention de chanvre. J'abandonne en 1973 les Wailers et commence à écrire des textes de plus en plus contestataires. En 1976, je sors l'album Legalize it où j'apparais dans un chant de ganja sur la pochette. Mais bon, impliqué dans le trafic de chanvre, ayant pas mal de potes repris de justice et surtout insultant allègrement à chaque concert les élus locaux, ce n’est pas très étonnant que je sois assassiné à mon domicile. Je suis ?

Question 8 :

Je suis une secte perse musulmane fondée au XIe siècle. La mission de mes adeptes, totalement barrés, anéantir la dynastie turque de l’époque. Mon gourou porte un nom des plus flatteurs, Vieux de la Montagne. Tous sont hyper violents, sauvages et sanguinaires. Et avant d’aller buter du Turc, ils se collent des montagnes de haschich dans le nez. Ça leur donnait du cœur l’ouvrage. Leur nom vient de ce goût immodéré pour la substance. Nous sommes ?

Question 9 :

Film hautement philosophique sur les rapports entre euphorie cannabique et vie post-mortem, je relate l'histoire d'un surdoué en botanique, très justement interprété par le talentueux Method Man. Mon personnage principal réussit Harvard grâce à son ami fantôme. Celui-ci, décédé multi-accidentellement et utilisé comme engrais dans un pied de beuh, apparait dès qu'un de ses joints est allumé. Mon tournage a nécessité 300 km de papier à rouler, 600 kg de salive et 30 ha de Skunk. Je suis ?

Question 10 :

J’ai été reine du Royaume-Uni et d’Irlande et Impératrice des Indes. On se souvient de moi partout dans le monde. Faut dire, j’agrandis mon pays comme personne ! Et j’étais vraiment cocotte quand j’ai été couronnée, très jeune. J’ai ensuite épousé Prince Albert de Saxe, joli garçon. Durant l’ensemble de mon règne, j’ai tenu à observer des mœurs irréprochables. Pas question d’aller m’acoquiner avec des mignons de la cour. Albert rien que mon Albert ! En vieillissant, j’étais plus épaisse et moins cocotte. On a fait des films sur moi. Celle qui a joué mon rôle a également jouer celui de Sissi, sa vie son œuvre. Et si je parle tant de moi dans ce quiz c’est parce que mon médecin soignait mes douleurs menstruelles au cannabis, mais s’il vous plaît, gardez-le pour vous. Je suis ?

 

 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook