Le quiz mort d'une overdose

vendredi 29 juill. 2011 | Vincent Le Doeuff et Dorothée Duchemin

Amy Winehouse a-t-elle été emportée par une overdose ? Si la cause de son décès n’est pas encore connue, il faut pourtant bien avouer que c’est elle qui nous a inspiré ce quiz des morts par overdose. Bon vent, Amy !

Question 1 :

Je suis né à Brooklyn en 1960. Je suis d’origine haïtienne et portoricaine. Gamin super talentueux, je fais mes débuts dans la rue avec le graffiti. Je suis d’ailleurs l’un des pionniers du graff urbain. Mon talent est reconnu et j’entre dans les galeries. Un artiste de rue dans les galeries, génial ! J’endosse alors le costume d’artiste d’avant-garde, chef de file de l’underground new-yorkais. Je meurs à 27 ans d’une overdose de speedball, mélange d’héroïne et de cocaïne. J’entre alors dans le club des 27. Je suis ?

Question 2 :

Duc de Montpensier et prétendant orléaniste à la Couronne de France, je suis né en 1884 à Eu. Comme j’ai autant de chance de devenir Roi qu’un tennisman français de remporter Roland Garros, je me passionne pour les peuplades indigènes et devient explorateur (au cas où je ne peux pas devenir Roi). Je rencontre les Moï, peuple du Viet Nam et obtiens la Légion d’Honneur pour ça. En 1918, je refuse de devenir roi d’Albanie pensant que mon frère stérile me laisserait donc seul héritier virtuel de la Couronne. C’est une idée stupide. Parce que je ne suis plus à une bêtise près, j’épouse la marquise de Valdeterrazzo, en espérant donner le futur héritier de la Couronne de France. Nous n’arrivons pas à avoir d’enfant, je déprime et meurs d’une overdose de médicaments. Comme dirait ma mémé, un tien vaut mieux que deux tu l’auras. J’aurais pu être roi d’Albanie ! Je suis ?

Question 3 :

Né en 1963 à Clermont-Ferrand, je me lance assez vite dans le mannequinat et épouse à 25 ans Eric Vigne, ce qui fut sans doute le moment où ma vie a basculé. Je subis vingt-cinq opérations de chirurgie esthétique pour me refaire le visage et surtout les seins, pour atteindre un tour de poitrine de 180 cm. Je deviens une sorte de monstre érotique et ai une sorte de carrière qu’aurait pu avoir un membre du cirque Barnum transporté dans les 90’s. Actrice, chanteuse, animatrice, je deviens petit à petit un des premiers monstres de la petite lucarne (Vendetta et autres Loana suivront). Ces transformations m’ont rendue dépressive et je suis retrouvée morte dans ma chambre après avoir ingéré une forte dose de médicaments. J’échappe alors de peu à la Ferme des Célébrités. Je suis ?

Question 4 :

Alors que j’étais en pleine gloire, on m’a retrouvé mort chez moi, à New York, emporté à 28 ans par une overdose médicamenteuse. Je m’étais envoyé un sacré cocktail faut dire. Je venais de terminer un film, j’y jouais le rôle du méchant. Ce rôle m’a valu un oscar, posthume. Avec cette histoire de décès prématuré, j’ai mis Terry Gilliam dans le caca. Faut dire qu'il a l’habitude des tournages épiques Terry ! Et il a trouvé la solution. Johnny Depp, Colin Farell et Jude Law ont tous les trois repris mon rôle. Je ne nierai pas ici avoir fait quelques belles daubes dont 10 bonnes raisons de te larguer. Je suis ?

Question 5 :

En vrai, je m’appelle France Ethel Gumm, mais ce n’était pas très sexy. Je suis une actrice américaine. Bébé de la MGM, je fais mes débuts à 14 ans et explose dans un film de 1939 dans lequel je tenais le rôle de Dorothy. Je deviens ensuite la vedette hollywoodienne des comédies musicales. Mais la MGM me vire en 1950. Paraît-il que j’étais ingérable, toujours un relent d’alcool dans mon sillon. Ça partait bien mais là, ça devenait compliqué. Alcoolisme, maladie, divorce, dépression, tentative de suicide. Je meurs d’une overdose médicamenteuse en 1969, mais promis, elle était accidentelle. Et puis, je rentrais dans la légende. . Je suis ?

Question 6 :

Comique, je fais mes armes dans les cabarets de New York et invente le stand-up. Dans les années 60, je deviens l’un des comiques les plus controversés des Etats-Unis. J’incarne l’esprit contestataire de cette période en me faisant interpeller à maintes reprises pour obscénités. Je meurs en 1966 d’une overdose. On photographiera mon cadavre avec la seringue dans le bras. J’ai été incarné par Dustin Hoffman à l’écran. Je suis ?

Question 7 :

Né en 1970 à Cesena, je me découvre très vite une passion pour le cyclisme. Excellent grimpeur, je me découvre très vite aussi une passion pour les injections. Surnommé le Pirate à cause de mon look de super gros rebelle ou Dumbo à cause de mes oreilles décollées, je remporte le Tour d’Italie et le Tour de France en 1998. Je suis vite rattrapé par des affaires de dopage et devient le symbole du coureur dopé, ce que je ne supporte pas. Je suis retrouvé mort en 2004 dans une chambre d’hôtel, surdose de cocaïne. Je suis ?

Question 8 :

Mon ex femme est beaucoup plus connue que moi. Mais elle est célèbre grâce à moi et elle n’est pas morte d’une overdose de cocaïne en 2007, elle. J’ai d’ailleurs fait pas mal de taule pour consommation et détention de cocaïne, après notre séparation. On a divorcé, en 1976, parce qu’un soir je l’avais frappé plus fort que d’habitude. Ensemble on avait créé un groupe baptisé avec nos prénoms et notre nom de famille. On a fait quelques tubes, dont A fool in love. Puis, elle s’est envolée et a eu une super carrière solo. Moi, j’ai foiré mes deux albums. Je suis ?

Question 9 :

Né en 1948 à Rangoon, je suis l’archétype du musicien romantique maudit. Je sors successivement "Five Leave Left", "Bryter Layter" et "Pink Moon". Mes disques remportent peu de succès. D’un naturel dépressif je me retire chez mes parents et meurs d’une surdose d’antidépresseurs à 26 ans. Plusieurs artistes commencent à me placer dans leurs principales influences dans les années 80 pour devenir une des influences majeures du songwriting folk actuel. Finalement je deviens vraiment célèbre en 2000 quand Volkswagen utilise un extrait de "Pink Moon" dans une pub. Chienne de vie. Je suis ?

Question 10 :

A 23 ans, je m’écroule, mort d’une overdose devant une boîte de nuit. J’avais presque Hollywood à mes pieds. Mon rôle dans A bout de course, de Sidney Lumet, m’a valu une nomination aux oscars. Avec ma gueule d’ange, mes rôles de d’adulescents torturés, j’étais l’idole des jeunes. Surtout avec My Private Idaho où je partage l’affiche avec Keanu Reeves. Mon frère est aussi une bête de cinéma, mais depuis un an, il pète les plombs. Je crois que l’appartenance de nos parents à une secte lorsque nous étions enfants n’y est pas pour rien. Je suis ?

 

 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Sur Twitter