Pixar envahit Paris à l'Art ludique

jeudi 5 déc. 2013 | Geoffrey Bonnefoy

Jusqu’au 2 mars 2014, le tout nouveau musée Art ludique, à Paris, vous plonge dans les coulisses des films du studio Pixar, de Ratatouille au Monde de Némo en passant par Wall-E et, bien sûr, l’incontournable Toy Story. Une exposition pas inintéressante mais qui a un prix…

C’est un musée qui se veut d’un genre nouveau qui a ouvert ses portes, samedi 16 novembre 2013, à Paris. Sur le quai d’Austerlitz, dans l’enceinte des Docks se trouve l’Art ludique, auto-proclamé premier musée consacré à l’entertainement, comprenez le divertissement. Première exposition à investir les locaux, jusqu’au 2 mars 2014, la très cinématographique exposition “Pixar, 25 ans d'animation”.

Les héros du studio de production sont évidemment le coeur du sujet. Wall-E, Ratatouille, Toy Story sont de la partie, mais aussi d’autres films, à la célébrité plus éphémère, comme 1001 pattes. “Le propos de cette exposition n’est pas de montrer le making-of de la création des films, mais la création de ces personnages : comment sont-ils nés ? Comment est né leur univers ?”, explique Jean-Jacques Launier, fondateur et directeur du musée.

Dessins, peintures, croquis mais aussi sculptures, en tout, près de 500 objets venus des ateliers américains de l’entreprise sont exposés, comme le souligne rtl.fr. A travers la déambulation dans le musée, vous comprenez ainsi comment sont nés les personnages ainsi que leur évolution et le tatonemment des artistes. “Bouh”, par exemple, l’héroïne de Monstres et compagnie, n’avait, à l’origine, pas du tout la tête qu’elle a actuellement dans le film.

Le clou de l’exposition, du moins sa partie la plus spectaculaire, est sans aucun doute le zootrope ressuscité et exposé à la fin qui donne vie à des figurines à l’aide d’une plaque tournante et d’un stroboscope.

Problèmes ? Entre autres, il y a du monde, beaucoup de monde. Interrogé début décembre, une dizaine de jours après l’ouverture de l’exposition, Jean-Jacques Launier confirmait que “c’est un grand succès” tout en disant attendre les chiffres de fréquentation du premier mois pour être plus confiant. Des chiffres qu’il ne souhaite pas divulger.

Autre écueil de l’exposition : le prix de l’entrée *un peu* prohibitif : 14 € pour les adultes, 8,5 € pour les enfants (jusqu’à 12 ans). Pour une famille de 5, c’est donc 53.5 € l’heure et demie de la visite. Jean-Jacques Launier se défend en trois temps : d’une part, son musée est privé et il ne bénéfice d’aucune subvention. D’autre part, il relativise le coût de son exposition, en la comparant avec la future expo Star Wars Identites qui doit débarquer à la Cité du cinéma en février prochain, où le prix d’entrée est fixé, là, à 22 €. Enfin, il assure que lorsque l’exposition a été inaugurée au Moma de New York, en 2006, personne n’est allé leur dire que c’était cher. Il n’empêche.

L’exposition ne doit pas coûter bien cher à Pixar (voire rien du tout). L’entreprise ouvre ses archives et met en scène des objets qui ont servi à la fabrication de ses films. On n'est pas loin du produit dérivé.

Dernier hic : la muséographie est assez particulière, basée sur des va-et-vient incessants entre les films, au point qu’il peut vous arriver d’être un peu perdu...

Une exposition qui devrait tout de même enchanter les fans de Pixar et les plus jeunes. Ces derniers se régaleront des dessins ainsi que des courts-métrages diffusés à la fin, qu’on vous propose de voir ou de revoir juste en-dessous :

Le bonhomme de neige

Les oiseaux

 

Art Ludique 
34 quai d’Austerlitz 75013 Paris
artludique.com

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois