Paroles d'étrangers : Wenhui, Chinois

vendredi 9 mars 2012 | La Rédaction

Dixième épisode de notre rendez-vous consacré à l'élection présidentielle. Cette semaine, c'est Wenhui, né en Chine, qui nous donne son sentiment sur la vie politique française. Evidemment, un vrai contraste avec ce qui existe dans son pays natal. Interview.

Wenhui est en France depuis trois ans et demi. Il a étudié à Lille, en école de commerce, pendant deux années. Wenhui est ensuite venu s'installer à Paris pour un stage, en tant que traffic manager. Un stage qui aurait dû aboutir à la signature d'un contrat à durée indéterminée. Mais la circulaire Guéant, qui limite l'accès au marché du travail des diplômés étrangers, est passée par là... Et Wenhui n'a pas pu signer son contrat.
Malgré cette situation, Wenhui n'est pas prêt à quitter la France : « il y a une histoire entre Paris et moi qui n'est pas encore finie ».

 

« Même après dix ans passés dans un pays, un étranger n'est pas forcément capable de juger la situation pour pouvoir voter à une élection » 

 

« En France, les hommes politiques sont des personnes comme les autres, ce ne sont pas des saints. En Chine, c'est très différent »

 

« Ici, l'Histoire et l'art sont exposés, accessibles à tous. C'est important pour faire rayonner la culture française »

 

Malgré l'assurance de signer un contrat à l'issue de son stage, Wenhui s'est vu refuser son permis de travail par le ministère de l'Intérieur. Il n'a donc pas pu être embauché et se retrouve au chômage.

 

> Retrouvez toutes nos interviews "Paroles d'étrangers".

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook