Paroles d'étrangers : Lamine, Sénégalais

vendredi 16 mars 2012 | La Rédaction

Le premier tour de l'élection présidentielle approche. Nous poursuivons nos interviews d'étrangers vivant en France pour savoir ce qu'ils pensent de la campagne électorale et de la vie politique française en général. Cette semaine, nous avons rencontré Lamine, originaire du Sénégal.

La semaine passée, nous discutions avec Wenhui, originaire de Chine. Aujourd'hui, c'est avec Lamine, Sénégalais. Il est en France depuis une douzaine d'années et travaille comme ingénieur réseaux. Après un bac décroché dans son pays, il a obtenu une bourse pour suivre ses études supérieures en France.

 

« La qualité fondamentale que doit avoir un président de la République ? Etre patriote. Vouloir le bien de son pays, au-delà de toute autre considération »

 

« Ce qui me choque, c'est la faculté des journalistes politiques à avaliser tout le discours des hommes politiques, sans être contradicteurs. Ou ils font semblant »

 

« En France, malgré le chômage et les difficultés, il y a des moyens de voir l'avenir un peu plus rose. Au Sénégal, beaucoup n'ont plus d'espoir, aucune perspective d'avenir, même les diplômés »

 

« Parler de halal, c'est le fond de commerce du Front national. Mais que la droite reprenne ce discours, c'est de la politique politicienne, c'est bas. C'est un calcul »

 

« Cette campagne électorale est indigne de la France. On est dans une crise économique et on parle de halal. La préoccupation première des Français serait plutôt le chômage »

 

> Retrouvez toutes nos interviews "Paroles d'étrangers".

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook