"Pacific Rim", monstres et compagnie...

jeudi 18 juill. 2013 | Etienne Baiffer

S'il y a bien un blockbuster à ne pas manquer cet été, c'est "Pacific Rim". Voici pourquoi...

L'été est la saison des blockbusters. Et dans le flot de films événements à gros budget qui ont déjà (ou vont) inonder nos écrans cette saison, "Pacific Rim" se distingue favorablement de la concurrence. Et pour cause, contrairement à "Man of Steel", "Star Trek Into Darkness", "The Wolverine" ou "Lone Ranger", pour ne citer qu'eux, il n'est ni un remake, ni un reboot, ni une suite, ni un film de super-héros, ni une adaptation de comic ou de série télévisée, mais bel et bien un film O-RI-GI-NAL. Bien sûr, "Pacific Rim" est nourri de références - notamment aux Kaiju movies, ces films de monstres japonais dont le plus emblématique est Godzilla -, mais Guillermo del Toro, formidable conteur d'histoires fantastiques, a su créer un véritable univers futuriste.

Soit un futur proche dans lequel le monde entier est mis en péril par des "Kaiju", des monstres extraterrestres qui surgissent des fonds marins et sèment destruction et désolation sur leur passage. Pour les affronter, tous les pays ont mis aux oubliettes leurs conflits et rancoeurs afin d'unir leurs forces et moyens et concevoir les "Jaegers" (chasseurs, en allemand), des espèces de robots gigantesques, tellement puissants qu'il faut être deux pour les piloter. Un succès. Du moins dans un premier temps, car les Kaiju se révèlent de plus en plus forts et redoutables...

A ce pitch somme toute assez simple, Guillermo del Toro ajoute une bonne part d'émotion, via des personnages attachants. L'une des grandes forces du film est d'ailleurs l'attention portée aux seconds rôles qui sont loin de jouer les utilités ou les faire-valoir. Le personnage principal - pas forcément archi-charismatique, il faut le reconnaître - s'efface donc au profit du collectif. "Pacific Rim" ne révolutionne pas le cinéma de science-fiction (il n'est pas exempt de clichés et se garde bien de tenter de contourner certains passages obligés), mais il n'en est pas moins un bon film, efficace et bien construit, et surtout spectaculaire. Autant de qualités qui en font un parfait "summer movie". A ne pas bouder.

> Pacific Rim, de Guillermo del Toro, Etats-Unis (2h10)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois