La troupe en bus

vendredi 14 oct. 2011 | Dorothée Duchemin

Perpetuum Mobile est un bus transformé en théâtre itinérant par l’association Globe Rêveurs, découverte par Citazine sur la plateforme de financement participatif Ulule. Aude Martin, la jeune rêveuse à l’origine du projet, décrit une expérience artistique, humaine, en mouvement perpétuel.

« Je n’ai pas vraiment l’esprit d’une sédentaire ». Hors de question de se poser, la jeune fille rêve d’une mobilité perpétuelle. Aude Martin a 24 ans. Pour son sujet de mémoire, de Master 2 "Direction artistique de projets culturels", elle a imaginé une troupe itinérante, qui se produirait de ville en ville, dans un bus transformé en salle de spectacle. Le diplôme est obtenu, mais l’idée de ce bus globe-trotter, lui roule encore dans la tête. La jeune femme décide alors de tenter cette expérience qui la séduit tant : le théâtre forain.

Elle monte l’association Globe Rêveurs, un pied en France, l’autre en Tchéquie. Pourquoi la République Tchèque ? « Parce que c’est un pays que j’aime. J’y suis allée plusieurs fois pour des stages et je m’y suis tout de suite sentie chez moi. » D’ailleurs, elle vit actuellement à Brno où elle effectue le SVE, service volontaire européen, et travaille pour une structure de danse contemporaine. Autour d’elle, Aude parvient à réunir des artistes, trois comédiens et une danseuse, un technicien son et lumière, les membres du bureau et elle-même, directrice artistique.

Avec ses acolytes, surtout l’un des comédiens, également metteur en scène, elle prépare leur première tournée et monte le premier sepctacle. Il s’agira, chaque année, de développer un thème qui sera décliné à travers un spectacle, des conférences et des ateliers, à l’attention du jeune public notamment. La frontière sera le premier thème de Perpetuum Mobile. Un thème fort qui fait sens, pour tout le monde et dans n’importe quel pays, ville ou village. C’est aussi ce que souhaite Aude Martin, rassembler autour des idées, d’un spectacle et d’un bus.

Une troupe d'artistes nomades

Perpetuum Mobile, outre l’hommage à la nouvelle de Tchekhov, que signifie ce terme ? « C’est un concept latin, le mouvement perpétuel. Je veux que nous soyons toujours en mouvement, toujours sur la route. Je souhaite que notre bus ne s’arrête jamais, de même que nos idées ! » A plus long terme, Aude rêve d’un convoi, de voitures, de caravanes, qui suivraient le bus sur la route, à l’image du cirque itinérant. Mais en lieu et place du chapiteau, le bus, point névralgique du projet. Une compagnie nomade à la rencontre du public.

Sur Ulule, la plateforme de financement participatif, Aude espère récolter suffisamment de fonds pour habiller son bus, le parer des couleurs de l’itinérance, du théâtre forain, du spectacle de routes. Pour qu’immédiatement, sur les places publiques, il soit reconnaissable, qu’il donne envie au public de s’en approcher, y entrer, s’y installer. Le bus sera un véritable lieu de vie et de partage. Pour l’instant, trois comédiens et une danseuse sont les artistes de la bande. Mais Aude Martin espère bien recruter et emmener avec elle des musiciens, des photographes, des artistes de tous horizons, aussi bien disciplinaires que géographiques. A ce jour, la Slovaquie, la Tchéquie, la France sont représentées. Salle de spectacle, conférence, exposition, le bus est un véhicule orchestre !

Un bus pour parcourir l'Europe

Dans quelques jours, Aude Martin aura une réponse importante pour la suite du projet. Elle saura si oui ou non, la TCRA, les transports urbains d'Avignon, en partenariat avec la fondation Transdev, accepte de lui donner un bus. Le bus ! « Je vous tiendrai au courant mais il semble que ce soit d’accord. » Le bus dans la besace, il faudra ensuite le customiser, à l’extérieur, mais aussi transformer ces rangées de sièges inconfortables en lieu de spectacle. Il est l’âme et l’identité de ce projet itinérant et européen. Loges et toilettes, espace scénique et technique, cuisine. Subventions et huile de coude devraient venir à bout de la transformation.

Sans bus, ni spectacle, Perpetuum Mobile est déjà assuré d’avoir sa place au soleil en 2013 au festival Villeneuve en scène, à Villeneuve-en-Avignon. Ce festival de théâtre itinérant se développe sous le regard de l’imposant grand frère, le festival d’Avignon.

2013, c’est loin pour celle qui n’a pas « l’esprit d’une sédentaire ». Aude espère partir avec la troupe dès cet été sur les routes. L’avancée des travaux décidera de la date du départ. Et s’ils sont prêts, ils se rendront sans être programmés à Avignon l’été prochain. Dorénavant, observez bien les bus. Ils ne sont pas toujours ce que l’on croit.

 

> A lire également sur le théâtre : Du théâtre dans votre train-train et à regarder, notre diaporama sonore.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Sur Twitter

Le Cut

Profitons des choses simples !

Articles du mois