En partenariat avec :

Hugh Coltman, le live

mercredi 26 sept. 2012 | Vincent Le Doeuff, Maéva Pensivy, etLuc Taramini

Pour la sortie de son nouveau disque "Zero Killed", Hugh Coltman nous a joué deux morceaux en acoustique. L'occasion de vérifier qu'il en a dans la voix et au bout des doigts. Un sacré musicien au gosier passé au papier de verre et au coeur gros comme ça.

Longtemps d’Hugh Coltman, j’ai eu la vision du dessin brouillon sur la pochette de  "Stories From The Safe House" (2008). Un type hirsute, le visage mangé par la barbe chantant des chansons pop teintées de blues et de soul comme le père Joe Cocker. Autant vous dire que je n'avais pas envie de m’attarder sur le personnage malgré le succès de sa tournée. Et puis, il y a eu cette possibilité de faire une session pour la sortie de son nouveau disque "O Killed", et avouons-le, un peu de curiosité. Alors nous voilà devant un grand bonhomme mince, banane gominée et petit veston ajusté. On tire un fauteuil en cuir. Il sort sa gratte et nous entonne deux chansons crève-cœur d’une voix puissante à vous transformer en groupie instantanée. Le charme opère. Hugh est un mec gentil qui fait son job. Il sait écrire des chansons, il a du talent et des idées. On repart plutôt impressionné par le charisme du chanteur. PS : Penser à écouter son nouveau disque en entier.
 
Ici, The End of The World:

 

Retrouvez un autre titre, Stranded sur POPnews.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook