"Un homme à la hauteur", petite comédie hypocrite

mercredi 4 mai 2016 | Marco Pierrard

Pas mal

Diane, brillante avocate, rencontre Alexandre, un homme drôle et charmant qui lui correspond parfaitement mais il y a un problème de taille, la sienne. Blanche Neige peut-elle tomber amoureuse d’un nain ? C’est l’intrigue que pose cette comédie romantique classique qui trahit ses bonnes intentions.

Lors d’une énième dispute avec Bruno (Cédric Kahn), son associé dans un cabinet d'avocat et accessoirement ex mari qui continue à lui tourner autour, Diane (Virginie Efira) oublie son portable sur la table d’un café. Le soir même, elle reçoit l’appel d’un inconnu qui a récupéré son téléphone et propose de lui rendre lors d’un rendez-vous en tête à tête. Intriguée et quelque peu charmée par cet architecte drôle et sympathique, Diane accepte le rendez-vous mais la rencontre physique lui réserve une surprise de taille : Alexandre (Jean Dujardin) ne mesure qu’un mètre trente six. La jolie avocate va-t-elle assumer ce couple peu banal que certains regardent de haut ?

Un homme à la hauteur © Gaumont Distribution

La taille qui compte

Adaptation de Corazón de León, comédie argentine à succès sortie en 2013, le nouveau film de Laurent Tirard se penche sur une pulsion qui semble régir la formation des couples depuis la nuit des temps : le besoin impérieux pour une femme de trouver un partenaire qui soit plus grand qu’elle. Une règle qui ne vaut pas uniquement pour les “grandes” femmes qui aiment les talons mais touchent aussi bien les femmes de taille beaucoup plus modeste qui ne daignent pas envisager un homme d'une certaine taille. Une conception du couple partagée par la gente masculine : nombreux sont ceux qui se sentent atteints dans leur virilité s’ils mesurent quelques centimètres de moins que leur compagne. Instinct animal ou pure construction sociale, c’est un fait : la taille est synonyme de puissance et, chez les humains, malheur au mâle qui est moins grand que sa femelle. C’est cette malédiction que vit Alexandre pour qui, malgré son charme, les histoires d’amour sont aussi courtes que sa taille.

Sans surprise dans sa construction, Un homme à la hauteur suit le schéma classique de la comédie romantique sur un couple mal assorti, qui s’aime malgré tout. Jean Dujardin et Virginie Efira forment un duo attachant et le film analyse assez finement les obstacles (doutes personnels, jugements et pressions provenant de l’entourage ou d’inconnus…) qui surgissent et finissent peu à peu par éloigner les deux amants. En gardant l’objectif constant de faire rire, le film s’autorise quelques moments, assez touchants, qui font ressentir l’exclusion, voire l’humiliation, vécues au quotidien par Alexandre. Mais la souffrance du petit homme reste discrète car l’intention première reste celle d’une comédie et les états d’âme de l’architecte sont vite contrebalancés par son caratère joyeux et solaire, prêt à tout pour faire sourire sa belle avocate. Drôle et touchante, cette comédie romantique plutôt bien ficelée est séduisante et pourtant, il y a un petit truc qui cloche.

Un homme à la hauteur © Gaumont Distribution

L’homme qu’on rétrécit

Bien qu’on ne puisse rien reprocher à la prestation de Jean Dujardin, ce choix de casting peu laisser perplexe. L’interrogation est certes naïve mais pourquoi ne pas avoir préféré une personne de petite taille pour jouer le rôle d’Alexandre ? La réponse, toute trouvée, est une autre question et revoie la faute sur les spectateurs : qui se serait déplacé pour voir une comédie romantique avec Virginie Efira et… André Bouchet (le “Passe-partout” de Fort Boyard), par exemple ? Certainement beaucoup moins de monde mais, au delà de cette question de légimité et du nombre d’entrées, la présence de l’acteur oscarisé entraîne un autre inconvénient pour le film, celui de son effacité. Comme dans le film argentin original, le rôle d’Alexandre est joué par un acteur de taille “standard” et c’est un choix totalement assumé par le réalisateur Laurent Tirard qui trouvait que faire jouer un acteur connu dans ce rôle était “intéressant”. Mais ce parti pris risque de déstabiliser les spectateurs car le corps réduit de Jean Dujardin à grand renfort d’effets spéciaux est assez perturbant.

Malgré une technique maitrisée, les scènes tournées sur fond vert, omniprésentes, semblent assez artificielles. Difficile de ne pas remarquer certains trucages et imaginer Dujardin et Efira enregistrer leurs répliques de façon indépendante, ce qui casse l’osmose naturelle censée réunir le couple. Le résultat est bancal et renforce le sentiment d’une occasion ratée de mettre en avant un acteur de petite taille. La présence d’un acteur de taille “normale” au générique ne dessert-elle pas, au final, le propos du film ? Un homme à la hauteur célèbre le courage d’affronter le regard des autres et d’assumer le droit d’être un couple différent et d’emmerder le reste du monde au passage. Et si les producteurs du film s’étaient inspirés de ce courage pour tenter quelque chose de dingue : faire jouer un acteur de petite taille dans le rôle d’Alexandre ? Compter sur le talent de Dujardin pour assurrer un succès qui sera très probablement au rendez-vous est assez petit joueur, le panache aurait été de prendre le risque d’assumer le message du film, jusqu’au bout.

Plutôt réussie, cette comédie romantique reste malheureusement plombée par cet aspect artificiel qui lui colle à la peau, avec ce sentiment qu’elle trahit son propos, malgré ses bonnes intentions. Il y avait pourtant un acteur de petite taille sur le tournage, pour doubler la version rétrécie de Jean Dujardin lorsque le personnage d’Alexandre est de dos. Et si on avait une petite pensée pour lui en sortant de la séance ?

Un homme à la hauteur, réalisé par Laurent Tirard, France, 2016 (1h38)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois