Hitchcock, la douche froide

jeudi 7 févr. 2013 | Etienne Baiffer

Cette visite dans les coulisses de la genèse de Psychose laisse le public sur le pas de la porte. Une déception.
 

Twentieth Century Fox France 

Hitchcock n’est pas un biopic à proprement parler, mais plutôt une sorte de making-of de fiction, qui nous plonge dans le tournage du célébrissime Psychose. Anthony Hopkins se glisse dans le costume du "maître du suspense" en épousant parfaitement les contours de l’iconique silhouette, mais l’épaisse couche de maquillage dont il est affublé le prive de la moindre expressivité et son jeu s’en ressent. Helen Mirren, Scarlett Johansson, Toni Colette et Jessica Biel complètent le casting. Un générique quatre étoiles qui peine à masquer les limites d’Hitchcock : sans stars, gageons qu’il se serait contenté d’être un téléfilm.

Superficiel 

Le scénario, inspiré du roman de Stephen Rebello Alfred Hitchcock and the making of Psycho, reste très superficiel. Il fait même complètement l’impasse, par exemple, sur la figure de Saul Bass, le célèbre graphiste dont une légende tenace veut que ce soit lui qui ait réalisé la fameuse scène du meurtre de Marion Crane sous la douche. Le spectateur doit se contenter de se promener dans une sorte de musée mouvant, où les scènes fortes du film sont évoquées sans jamais être observées de près…

Twentieth Century Fox France

Le film a cependant le mérite de mettre en lumière le rôle qu’a joué Alma Reville, l’épouse d’Hitchcock (incarnée par l’admirable Helen Mirren), dans la carrière de son mari. On découvre ainsi à quel point Psychose porte sa patte. Si justice est rendue à cette femme "de l’ombre", il est dommage que ce qui aurait pu être un formidable long métrage sur la création et les coulisses d’un monument du cinéma mondial se distingue par sa superficialité. 

> Hitchcock de Sacha Gervasi, Etats-Unis, 2012 (1h38)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois