Héros en Série : Deux flics à Miami

vendredi 22 nov. 2013 | Dorothée Duchemin

Sapés comme des princes, Ricardo Tubbs et Sonny Crockett veulent en finir avec le trafic de drogue et le proxénétisme qui gangrènent Miami. Miami Vice, Deux flics à Miami en français, est une série de 108 épisodes tournés de 1984 à 1989 et diffusés sur NBC. En France, sur Antenne 2 à partir de 1986 et la Cinquième à partir de 1989. Aujourd'hui, on peut même encore les voir sur 13ème Rue. Mais que sont devenus les acteurs ?

Les deux héros, campés par Don Johnson et Philip Michael Thomas, sont beaux comme des dieux et roulent dans des bagnoles de luxe. L'océan, le soleil de Floride, les flamands roses et les bikinis font l'exotisme de la série. Mais c'est l'esthétique new-wave voulue par Michael Mann, le producteur, qui réalisera le film en 2006, qui a fait entrer Miami Vice au panthéon des séries cultes. Michael Mann y imprime une patte jamais vue alors : couleurs vives, boîte à rythme omniprésente, nos deux flics de choc du Metro-Dade County Department évoluent dans un clip vidéo permanent.

Les deux flics trainent leurs états d’âmes en Armani ou Versace et leur regard de braise derrière les verres des Wayfarer de Ray-Ban. Une somme folle est dépensée à chaque épisode pour placer les tubes du moment. Clapton, Collins, Madonna, Bon Jovi, Adams… être dans Miami Vice, c’est classe. Après l'arrêt de la série, que sont devenus nos deux flics de choc et leur boss à la peau vérolée ?

Martin Castillo

Connu pour sa peau vérolée et son rôle dans de Gaff dans Blade Runner, Edward James Olmos campe le rôle de Martin Castillo durant les 5 saisons de la série. Main de fer dans un gant de velours, il est le chef de la brigade, froid et impassible mais avec un petit cœur qui bat. Après l’arrêt du tournage, il décroche une nomination pour l’oscar du meilleur acteur pour sa prestation dans Stand and Deliver. Il passe ensuite derrière la caméra, et se met en scène dans Sans Rémission où il incarne un ancien détenu rattrapé par son passé. On peut dire qu’il a la gueule de l’emploi.

Avec sa gueule à la Machete, il n’a pas le physique du jeune premier. Il enchaîne donc les rôles à gueule, soit des mecs froids, soit des latinos. A la télé, on le voit dans la mini-série Lonesome Dove avec David Arquette. Puis dans à la Maison Blanche, American Family et Battlestar Gallactica, deux séries où il tient le rôle principal. Dans sa vie privée, c’est un type bien. Très actif sur Twitter, @edwardjolmos, il milite pour l'écologie, l’égalité des droits, visite les jeunes prisionniers, a été ambassadeur pour l’unicef. Pour le récompenser, un astéroïde découvert en 1993 est rebaptisé en janvier 2008. Edward James Olmos, c’est aussi le mec qui a un astéroide à son nom.

 

Sonny Crockett

Il était avec Johnny Depp et Richard Grieco (quoi vous ne connaissez pas Dennis Booker dans Booker ?) la coqueluche de la fin des années 80. Mélanie Griffith ne s’y est pas trompée puisqu’elle s’est mariée avec Don Johnson deux fois. Pour en divorcer autant de fois. Le blond à la barbe de 3 jours, fossettes délicieuses, et sillons naso-géniens délicatement dessiné, sort deux albums, en 1986 et 1989. Ils n’auront pas marqué l’histoire mais n’auront pas non plus trop esquinté son image. Rare chez les starlettes qui poussent la chansonnette. A la fin de la deuxième saison, il veut quitter la série. Michael Mann le retient pour un paquet de dollars, faisant de lui l’acteur de série le mieux payé de sa génération. Le jeu en valait-il la chandelle ? Don rate un rôle dans Piège de Cristal et les Incorruptibles. Consolation : il aura porté des mocassins sans chaussette pendant 5 ans. 

Quand la série s'arrête, on retrouve Don Johnson à l’affiche de films de secondes zones, quoique, on a adoré Harley Davidson et l’homme aux santiags dont il partage l'affiche avec Mickey Rourke. Il revient en force avec son rôle de Nash Bridges, tombeur de ces dames. Des dames un peu plus âgées que dans Miami Vice mais tout de même. Durant six saisons, il campe un inspecteur de la police de San Fransisco. Une série sans prétention mais qu'on regarde de bon coeur les dimanches de pluie. Depuis l’arrêt de la série en 2006, on retrouve Don Johnson dans des films qui ont la classe, Machete ou encore Django Unchained. Don Johnson, contrairement à son ancien partenaire, jouit d’un capital sympathie intact. Malgré ça.

 

 

Ricardo Tubbs

Difficile de retrouver la trace de Philip Michael Thomas après la fin du tournage de la série. Il était Ricardo Tubbs le beau black arrivé du Bronx pour retrouver l’assassin de son frère. Sapé comme personne, il met en place durant les années de tournage le concept d’EGOT. Emmy, Grammy, Oscar, Tony, tout ces prix qu’il pensait rafler avec son rôle de flic. Il ne rafle rien, contrairement à Don Johnson et Edward James Olmos. N’empêche, ses chevilles ne passent pas les portes. Il se noie avec Bud Spencer dans Detective extra large qui donnerait la nausée à un champion du monde des mangeurs de choucroute. Philip Michael Thomas essaie de jouer l’autodérision et le contre emploi avec ces téléfilms vomitif (7 volets de 90 à 91), mais la star, c’est Bud Spencer. Plus personne ne veut bosser avec lui tant l’homme est insupportable. Il trouve tout de même un employeur et on le retrouve porte-parole d’un obscur réseau de voyance par téléphone. Collaboration qui se termine au tribunal. 

Heureusement PMT a encore un pote dans le milieu : Don Johnson lui offre l’occasion de faire des apparitions en tant que guest dans Nash Bridges. Après sa deuxième apparition en 2001, on reperd sa trace avant de le retrouver en 2002 où il prête sa voix à un personnage de Grand Theft Auto: Vice City. Idem en 2006, pour Grand Theft Auto: Vice City Stories. Cette fois, on pense l'avoir définitivement perdu. 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois