Héros en série : Arnold et Willy

lundi 28 oct. 2013 | Dorothée Duchemin

“Arnold et Willy”, c’est une série culte, qui met en scène deux gamins noirs, pauvres et orphelins, adoptés par un riche veuf, et un générique ultra-connu. Tournée outre-Atlantique entre 1978 et 1986, Diff’rent Strokes en VO sera diffusée une première fois en France jusqu’en 1986. Avant une rediffusion complète, dans le Club Dorothée notamment, qui marquera les trentenaires d'aujourd'hui. Sucrée, mielleuse et pleine de bons sentiments – le sage blanc sauve les petits noirs de la misère –, la série a pourtant complètement bousillé ses acteurs : drogue, meurtre, overdose, les gamins Drummond ont connu l'enfer après la gloire.

 

Gary Coleman, un homme de petite taille

Gary Coleman tient le rôle d'Arnold Jackson, petit enfant mignon et craquant et élément comique de la série. Rapidement, on remarque qu’il ne grandit pas. Et pour cause, il reste coincé à 1m42 à cause d’une maladie congénitale. Il finit par nous faire peur comme le gamin du film le Tambour

Enfant star, il gagnait, au sommet de sa gloire, 100 000 dollars par épisode ! Il aurait dû être à la tête d'une fortune phénoménale si ses parents adoptifs ne lui avaient pas tout chapardé. Il les traînera en justice et obtiendra un million d'euro, rapidement dilapidés. Gary Coleman, c’est un type malheureux d’1m42, dont le show-biz ne veut que pour lancer son célèbre “Qu’est-ce que tu me wacontes-là”, à prononcer avec des gros yeux et une grosse voix. A maintes reprises, il apparaît en guest star dans le role d’Arnold Jackson ou dans son propre rôle.

 

 

Ruiné, il devient gardien de parking à la fin des années 90. Il reprend alors du poil de la bête et brigue le poste de gouverneur de Californie en 2003. Mais Arnold Jackson ne peut décemment pas devenir gouverneur ! Sans argent et malade, il met en vente ses biens personnels sur eBay pour payer les soins médicaux, dont sa Gamecube.

Marié à la comédienne Shannon Price en 2007, leur mariage fait les gros titres de la presse à scandale pour des violences conjugales à répétition. Le divorce est prononcé en 2008.

Il meurt en 2010 âgé de 42 ans des suites d’une nouvelle attaque cérébrale, selon la version officielle. Son ex-femme fut un temps soupçonnée de meurtre. Mort, Gary Coleman n’en a pourtant pas fini avec le glauque : Shannon, toujours dans les bons coups, aurait vendu quatre photos de lui sur son lit d’hôpital, comme le rapporte Tmz.com : trois alors qu'il était dans le coma, et la dernière après son décès. 

 

Virginia Drummond, la jeune fille fânée

Dana Plato incarne le rôle de la fille biologique de monsieur Drummond. Après des années d'humiliation capillaire, elle tombe enceinte à 20 ans et est virée de la série manu militari par les producteurs. Ils la réintègrent pour quelques épisodes, une fois sa silhouette juvénile retrouvée. Deux opérations mammaires et la une de playboy plus tard (on vous donne un lien, mais c'est #NSFW), Dana Plato n'a plus rien de l'enfant heureuse qu'on avait connue. Dépressive, alcoolique, elle est arrêtée pour vol à main armée et 164 $ dérobés dans un vidéo club. L'obscur musicien Wayne Newton paie sa caution. Elle promet à monsieur le juge de suivre un programme de désintox mais se met aux médicaments et falsifie les ordonnances.

De nouveau arrêtée, elle entame une deuxième rehab avant de décrocher un rôle dans un jeu vidéo, Night Trap. On la voit ensuite dans des films érotiques, puis dans des films plus académiques avec des incontournables tels que Bikini Beach Race ou encore Lethal Comboy. Elle s'offre une scène lesbienne dans Diff'rent Strokes, qui résonne désormais comme un dernier hommage à Virginia Drummond. Elle meurt d'une overdose médicamenteuse en 1999, à 34 ans.

 

Willy Jackson, the survivor

Willy Jackson, Todd Bridges à la ville, est un survivant. C’est le seul des trois enfants Drummond encore vivant aujourd’hui. Même si, lui aussi, a connu sa descente aux enfers après l’arrêt de la série. Cocaïnomane, il est jugé en 1990 pour tentative de meurtre sur son dealer avant d’être acquitté. Il est ensuite jugé pour le meurtre de son colocataire, qui lui réclamait des mois de loyers en retard, un sabre à la main. Dans un corps-à-corps digne de Ghost Dog, Bridges le poignarde. Le tribunal conclut à la légitime défense.

Son mariage en 1998 l'aide à en finir avec la drogue. Il enchaîne les petits rôles et surtout des emissions de télé-réalité pour exister. Il trouve Dieu et fait le tour des écoles pour expliquer combien la drogue, c’est mal.

> Sur le même thème 

 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois