Le forfait des cafés illimités débarque à Paris

vendredi 21 févr. 2014 | Geoffrey Bonnefoy

Moyennant un abonnement mensuel, dès 7 euros, la start-up Cafés illimités vous permet de consommer des cafés gratuitement dans la capitale. Sous conditions : un abonnement valable, un commercant partenaire... et sous réserve d’avoir mangé auparavant.

Un petit café gratuit, ça vous tente ? | cc Wikipedia.com

Un repas, un café, un chewing-gum, tel est votre motto le midi ? Et si vous preniez l’habitude de vous faire offrir votre « petit noir » par le restaurateur où vous avez déjeuné ? Si, si, c’est possible, même si « offrir » n’est pas le terme le plus adéquat puisque vous aurez préalable souscrit un forfait.

Depuis le début de l’année, le site (et bientôt l’appli) Cafés illimités vous offre la possibilité d’avoir un café gratuit à chaque repas chez les restaurateurs parisiens partenaires. Le deal pour bénéficier de l’offre ? Souscrire un abonnement, de 6,99 euros par mois à 69,90 l’année. Et c’est tout. Une fois l’enregistrement effectué, il suffit d’aller déjeuner chez un restaurateur partenaire, de présenter son abonnement sur son smartphone et de déguster, sans bourse délier, son « petit noir » de fin de repas.

Au cas où on aurait manqué de clarté pour vous décrire le principe, cette vidéo devrait vous permettre d’y voir clair :

Derrière l’opération, une start-up, Cafés Illimités, et un service imaginé et développé par Mondecafes.com, un éditeur de guides urbains qui explique, sur son site, être « présent dans plus de 20 pays et 60 villes dans le monde [et qui] permet aux internautes de trouver très facilement autour de soi des lieux originaux où sortir, que ce soit via le Web ou le mobile ». 

Bien entendu, si un des objectifs est de vous faire économiser, surtout si vous êtes un gros consommateur de café (avec un « kawa » à 2 euros, le forfait à 6,99 est amorti en 4 repas), pour l’entreprise, il s’agit de « faire découvrir de nouveaux lieux », principalement dans les 11e et 18e arrondissements de Paris. Comprenez, de vous aiguiller vers les restaurateurs partenaires de l’opération.

Outre ces arrondissements, à terme, l’offre des partenaires devrait s’élargir à l’ensemble des arrondissements de la capitale. Et peut-être même essaimer dans d’autres villes de France. Rennes, Bordeaux ou encore Lyon sont dans le viseur.

Seul regret de la rédaction, légèrement café-addict : devoir manger avant d'avoir son café gratuit. Et si la prochaine étape c'était le vrai forfait « café gratuit » tout le temps et sans condition ?

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois