"La fille inconnue", le stéthoscope mène l'enquête

mercredi 12 oct. 2016 | Marco Pierrard

Jenny, jeune médecin, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte par la suite. Alors que la police peine à l'identifier, Jenny débute sa propre enquête auprès de ses patients. Jouant la carte du naturel, le nouveau film des frères Dardenne flotte en équilibre fragile entre chronique sociale et enquête criminelle, au risque de décevoir.

À Seraing, dans la province de Liège, Jenny (Adèle Haenel), jeune médecin généraliste, effectue depuis plusieurs mois le remplacement d'un confrère. Un soir, alors qu'une personne sonne à la porte de son cabinet, la praticienne qui a terminé son service depuis une heure décide d'ignorer l'appel. Quelques jours plus tard, Jenny se sent coupable lorsqu'elle découvre que la jeune fille qui a sonné en vain à sa porte est décédée le même soir.
Apprenant par la police que rien ne permet de l'identifier, la jeune médecin va se lancer dans sa propre enquête auprès de ses patients pour que la jeune fille ne soit pas enterrée anonymement. 

Interroger les corps

La mort de cette mystérieuse jeune fille que personne ne semble connaître plonge la jeune médecin dans un sentiment de culpabilité qui ne la lâchera plus. Et si elle avait ouvert cette porte ? L'inconnue serait toujours vivante, elle en est persuadée. Avec sa mort sur la conscience, Jenny décide de mener l'enquête pour, au moins, retrouver son identité et qu'on puisse graver un nom sur sa tombe. Après tout, c'est le moins qu'elle puisse faire.
Jean-Pierre et Luc Dardenne montre bien cette obsession qui s'empare de Jenny. La médecin va jusqu'à refuser d'accéder à son propre cabinet — un changement prévu avant le drame — pour rester au plus proche de ses patients qui, elle l'espère, pourront lui révéler l'identité de la jeune fille décédée. Son enquête personnelle, Jenny la mène grâce à sa capacité d'écoute des corps. Alors que les langues peinent à se délier, la jeune généraliste trouve des indices dans les symptômes de ses patients et réussit à avancer peu à peu vers la vérité alors que la police fait du surplace. Le comportement d'un jeune patient qui somatise de garder en lui ce qu'il sait sur la mystérieuse inconnue va mettre Jenny sur la piste de son identité. Cette investigation très organique qui fait parler les corps est un élément assez réussi de ce film qui flotte par ailleurs, n'arrivant pas à trouver le juste équilibre entre chronique sociale et film policier.

L'obsession du faits divers

Avec La fille inconnue, les frères Dardenne signe un film sans fioritures, d'une simplicité qui se ressent jusque dans le jeu très naturel de ses acteurs. Malgré un casting convaincant, le film peine à construire un propos quelconque qui dépasserait les simples événements décrits. À mi-chemin entre une enquête très personnelle qui avance très lentement — Jenny arrive à délier les langues mais cela lui demande beaucoup de patience — et un propos plus social qui montre le quotidien d'un médecin dans un territoire délaissé, le film a du mal à prendre une véritable orientation. Si l'aspect social du film est plutôt réussi — les deux réalisateurs prennent soin de ne jamais faire des patients des "cas sociaux" —, le fond de l'intrigue repose sur un faits divers — certes tragique — mais qui n'arrive pas à se transcender dans un discours plus général. La conclusion plutôt brouillonne de l'enquête menée par Jenny risque de laisser des spectateurs sur leur faim.

Jean-Pierre et Luc Dardenne exploitent une idée intéressante mais n'arrivent pas à donner un écho particulier au drame évoqué dans le film. Le flou artistique qui entoure cette nouvelle prescription des deux frères cinéastes a de quoi laisser quelque peu perplexe.

La fille inconnue, réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne, Belgique - France, 2016 (1h46)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois