Festival F.A.M.E. 2.0 : pour voir le son

mercredi 11 mars 2015 | Marco Pierrard

Le festival F.A.M.E. – acronyme de Film & Music Experience – est de retour du 12 au 15 mars à la Gaîté lyrique. Tour d’horizon de cet événement qui explore les cultures pop avec des films musicaux aussi hétéroclites qu’étonnants.

Avec une dizaine de moyens et longs métrages en compétition, des avant-premières, des concerts et de multiples rencontres, le programme de cette seconde édition du festival F.A.M.E. organisé par la Gaîté lyrique s’annonce chargé. Entre projections dans les salles obscures et sueur sur le dancefloor, voici un aperçu – forcément subjectif et loin d’être exhaustif – de ce qui pourrait titiller votre curiosité pendant ces quatre jours d’images et de sons savamment entremêlés.

De la musique à regarder et à danser

Pour débuter ce festival dédié aux films musicaux quoi de mieux qu’associer le visuel au son pour un projet inédit ? C’est ce que propose la soirée d’ouverture de F.A.M.E. avec Hyper Soleils, un projet présenté en avant-première mondiale qui réunit le musicien Jean-Benoît Dunckel, moitié du groupe AIR, et le cinéaste Jacques Perconte, collaborateur de Jeff Mills. La musique du premier, influencée par le krautrock des années 70, accompagnera les images du second : une sélection de paysages normands (ciel, forêts, clairières, vagues…) passés au filtre impressionniste de sa palette numérique. Un trip lumineux qui ne peut faire que du bien à quelques jours de la fin de l’hiver. Pour ceux qui souhaitent se défouler jusqu’au petit matin les sets live des artistes électro Syracuse, Polar Inertia, Voiron, Svengalisghost et Zlatan devraient en faire transpirer plus d’un sur le dancefloor dans la nuit de vendredi à samedi.

Buffalo Juggalos - Festival F.A.M.E. © Tous droits réservés

Des films de compet’

Les films sélectionnés cette année dans la compétition officielle proposent d’explorer un large spectre des musiques liées aux cultures populaires. Dans cette foisonnante programmation l’essai Buffalo Juggalos de Scott Cummings qui suit les Juggalos, des fans du groupe Insane Clown Posse, l’un des groupes de hip-hop les plus radicaux des Etats-Unis, côtoie Before The Last Curtain, un documentaire de Thomas Wallner qui nous invite à partager l’intimité d’une troupe d’acteurs gays et travestis qui préparent leurs adieux à la scène. Dans les salles obscures de la Gaîté lyrique les histoires musicales vont se succéder, l’occasion de vivre le quotidien d’Alexis, jeune musicien transgenre de 18 ans devenu une icône dans la communauté LGBT (Songs for Alexis), vous pourrez également rencontrer Zivan, jeune adepte de punk, qui tente d’organiser seul son sixième festival dans son petit village de Serbie (Zivan Makes a Punk Festival), plonger dans l’intimité d’Elliot Smith, rockeur américain disparu en 2003 (Heaven Adores You), ou encore découvrir Eugeniusz Rudnik, pionnier du studio d’expérimentation de la radio polonaise, dans un film essai dédié à la jubilation de la création analogique (15 Corners of The World).

Autre portrait proposé, celui du crooner Edwyn Collins dont vous avez probablement fredonné le tube A Girl Like You en 1995. Le documentaire The Possibilities Are Endless revient sur le destin du chanteur écossais, atteint d’une attaque cérébrale en 2005, et sur son incroyable réapprentissage de la vie qui a suivi. Parmi les autres films intrigants dans la sélection citons également Akounak Tedalat Taha Tazoughai, une version officieuse du cultissime Purple Rain (1984) en pays Touareg, I Dream of Wires, un docu consacré aux synthétiseurs modulaires ou encore Don't Think I've Forgotten - Cambodia's Lost Rock and Roll qui part sur les traces de la musique cambodgienne qui s’est développée à mi-chemin entre tradition et pop dans les années 60 avant de disparaitre avec l’arrivée au pouvoir des Khmers rouges.

Pulp - A Film about Life, Death and Supermarkets © Tous droits réservés

Et plus si affinités…

Le festival propose également six films hors compétition dont deux avant-premières alléchantes : Northern Soul, succès surprise du box-office anglais en 2014, qui revient sur l’engouement de la jeunesse vivant de la fin des sixties aux milieu des seventies au Nord de l’Angleterre pour la musique soul noire américaine des années 60 et Pulp - A Film about Life, Death and Supermarkets, un documentaire consacré autant au groupe mené par Jarvis Cocker qu’aux habitants de Sheffield où la formation s’apprête à donner son dernier concert. Si on ajoute à tout cela les trois films – dont un avec un sosie d’Elvis chilien – proposés dans un « cinéma permanent » en accès libre, les rencontres et les émissions en direct du festival, il y a là de quoi attirer les curieux, les cinéphiles et les mélomanes. Et combler ceux qui sont tout ça à la fois !

Pour bien débuter le festival, la sympathique plateforme de VOD MUBI qui propose pêle-mêle films d'auteurs, classiques et expérimentaux vous invite à un apéro ouvert à tous le jeudi 12 mars à 18h30. Pour ceux qui ne sont pas à Paris ou qui ne quittent jamais leur canapé, vous pouvez vivre le festival de chez vous car deux films de la compétition (Buffalo Juggalos et Zivan Makes a Punk Festival) seront disponibles sur MUBI pendant le week-end du festival.

Infos pratiques :

Seconde édition du Festival F.A.M.E. à La Gaîté lyrique
Du 12 au 15 mars 2015
La Gaîté lyrique
3 bis rue Papin 75003 Paris

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois