"Dragons 2", une suite chaudement recommandée

mardi 1 juill. 2014 | Marco Pierrard

Excellent

Cinq ans après avoir pacifié les relations entre humains et dragons sur son île, Harold découvre que sa mère est en vie et qu’une terrible menace pèse sur les habitants de Beurk. Dans cette suite exaltante, le jeune héros va être mis à rude épreuve. L'heure de la maturité a sonné.

Harold a désormais 20 ans et sa soif de découvrir de nouveaux territoires est intacte. Accompagné de son fidèle dragon Krokmou, il découvre une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages sous la garde d’une mystérieuse cavalière. Harold apprend qu’il s’agit de Valka, sa mère, disparue alors qu’il était encore bébé. Mais les retrouvailles familiales sont de courte durée, Valka confie à son fils qu'elle a sauvé ces dragons de l’emprise de Drago, un homme sans pitié qui veut former une armée de ces animaux pour conquérir le monde. Le jeune héros va devoir lutter pour défendre ses valeurs et tenter de maintenir la paix entre les hommes et les dragons alors que se prépare une guerre sans précédent.

© DreamWorks Animation

Aller plus haut

Il est habituel lors d’une suite d’en faire « encore plus » pour surprendre les spectateurs, Dragons 2 ne déroge pas à cette règle. Ce nouveau film apporte son lot de personnages inédits – à commencer par la mère d’Harold –, de nouveaux dragons et de scènes d’action encore plus surprenantes. Mais contrairement aux suites qui se perdent dans une débauche de « plus » et en oublient le fond de l’histoire, ces nouvelles aventures conservent l’âme du premier film sans perdre de vue l’évolution de chaque personnage. La complémentarité des couples humain/dragon est ainsi mise en avant, certaines scènes offrent même un parallèle amusant avec d’une part la discussion entre humains et de l’autre les rapports entre dragons. Un parti pris qui renforce le rôle des dragons dans ce nouvel opus et offre au spectateur une double lecture stimulante, il se passe ainsi toujours quelque chose à l’écran. Plus dense, le film est également plus beau – la qualité de l'animation a bien évolué depuis le premier Dragons (2010) – et la 3D, sans être indispensable, est plutôt bien pensée. La musique, parfaite, achève de rendre le voyage captivant du début à la fin.

© DreamWorks Animation

Convictions à l’épreuve du feu

Comme dans le premier film où il perd une jambe – une mutilation du héros rare et osée dans un film destiné au jeune public –, Harold est de nouveau pris dans une aventure qui laissera des séquelles. À peine remis de ses retrouvailles avec sa mère, le jeune homme va devoir défier une armée de dragons devenus agressifs sous le contrôle de l’impitoyable Drago. Un affrontement qui met les convictions du jeune homme à l’épreuve de la réalité. Si Harold a réussi à convaincre son village qu’il était possible de cohabiter paisiblement avec des dragons lorsqu’il était adolescent, il doit désormais prouver au monde que sa vision est toujours valide face à la menace d’un conflit violent. Le film pose la question du prix à payer pour cette position pacifiste que le jeune héros souhaite défendre, malgré les conséquences. Le fardeau d’Harold sera également porté par son dragon Krokmou car ils sont désormais intimement liés, un destin commun qui amplifie le propos écologique sous-jacent du premier film.

Savant mélange d’humour et d’émotion, Dragons 2 est plus complexe et encore plus exaltant que le premier volet. Ce feu d’artifice réjouissant donne envie d’aller visiter Beurk pour les vacances, un pays où les héros et leurs dragons vieillissent si bien.

Dragons 2 (How to Train Your Dragon 2), réalisé par Dean DeBlois, États-Unis, 2014 (1h42)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois