"Le Caire Confidentiel", thriller chaotique

jeudi 6 juill. 2017 | Marco Pierrard

Très bon

Le Caire, janvier 2011, avant le début de la révolution. L'inspecteur Noureddine enquête sur le meurtre d'une chanteuse dans un grand hôtel de la ville et réalise que les coupables pourraient être liés au pouvoir. Film noir désespéré, Le Caire Confidentiel s'enfonce progressivement dans le chaos révolutionnaire qui saisit le pays. Une enquête impossible saisissante.

Quelques jours avant l'explosion de la révolution dans les rues du Caire, une jeune chanteuse est assassinée dans une chambre d'un des prestigieux hôtels de la ville. Dans un premier temps sur la piste d'un meurtre de prostituée, Noureddine (Fares Fares), inspecteur rebelle, réalise au fil de ses investigations que les coupables pourraient bien être liés à la garde rapprochée du président Moubarak. Son enquête va le plonger au cœur de la corruption d'un pays au bord de l'implosion.

© Atmo Rights

Enquête corrompue

Réalisateur suédois d'origine égyptienne, Tarik Saleh traite à travers ce film très noir des failles de la société égyptienne : sa corruption omniprésente et l'impossible justice qui en découle. Inspiré de l'histoire vraie du meurtre de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim en 2008 qui a entraîné la condamnation d'un homme d'affaires égyptien et d'un membre de Parlement, Le Caire Confidentiel évoque un sujet encore sensible, plusieurs années après le Printemps arabe. L'équipe du film a pu se rendre compte de cette tension toujours présente lorsque, trois jours avant le début du tournage, les services de sécurité égyptiens ont fait fermer le plateau. Déménagée à Casablanca, la production a dû "reconstruire" Le Caire sur le sol marocain. Avant même les premières images tournées, le film de Tarik Saleh était rattrapé par son sujet brûlant, à l'image de l'inspecteur, rapidement dépassé par cette enquête impossible. Héros maudit, Noureddine dénonce la corruption d'une police égyptienne aux ordres des puissants qui lui fait dire qu'il n'y a pas de justice dans son pays. Un désespoir d'autant plus grand que ce film policier se joue sur fond d'un chaos qui monte. Instable, le pays est prêt à s'embraser dans une révolution populaire contre cette même corruption que déplore l'inspecteur et la police qu'il incarne.

© Atmo Rights

Rattrapé par la révolution

Les petits arrangements entre flics et membres du gouvernement mis à jour par Noureddine lors de son enquête font écho à cette colère que l'on sent monter tout au long du film. Débutant comme un thriller classique avec un enquêteur investiguant un meurtre, Le Caire Confidentiel se mue petit à petit dans une critique très dure des failles de la société égyptienne critiquées également dans la rue par une révolution en quête de changement. Peu à peu, le thriller prend de l'ampleur et tend vers un drame sociétal tandis que l'inspecteur se trouve de plus en plus isolé. Lâché de tout côté, notre anti-héros poursuit pourtant son enquête impossible, au risque de se dissoudre dans le chaos. Armé d'une petite cuillère pour vider la mer, l'inspecteur ne peut que constater, impuissant, l'arrivée d'un tsunami qui va venir tout emporter sur son passage.

Récompensé au Festival de Sundance en 2016 et au Festival de Beaune cette année, Le Caire Confidentiel est autant un film policier efficace qu'une chronique d'une société sous pression, prête à exploser. Un mélange des genres réussi qui confère à ce thriller une ambiance pesante, qui tient en haleine jusqu'à son dénouement.

> Le Caire Confidentiel (The Nile Hilton Incident), réalisé par Tarik Saleh, Suède - Danemark - Allemagne, 2017 (1h50)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois