"The Bay", reportage en eaux troubles

jeudi 20 juin 2013 | Etienne Baiffer

Barry Levinson, le réalisateur de Good Morning Vietnam et Rain Man, revient avec un found-footage movie recommandable.

On le sait depuis Les Dents de la mer, les cités touristiques au bord de l'eau ne sont pas les plus sûres. Ce ne sont pas les requins qui font des vagues dans la baie de Chesapeake, mais des isopodes, des parasites qui s'infiltrent dans les poissons pour les dévorer de l'intérieur... The Bay est un found-footage movie (vraies-fausses images retrouvées et montés en film), qui mélange différents régimes d'images : celles tournées par une équipe de journalistes, d'autres filmées au téléphone portable, d'autres encore sont issues de caméras de vidéosurveillance ou ont été enregistrées via Skype. L'ensemble est monté comme un documentaire.

Une jeune femme, étudiante et aspirante journaliste au moment des faits, sert de guide entre les différentes scènes, en commentant certaines séquences ou en donnant des éléments de contexte. Chaque image, nous dit-on, a été confisquée par les autorités. Une idée maligne : le film joue la carte conspirationniste en mode "Nous vous révélons ce que le gouvernement a voulu vous cacher". Le dossier pseudo-confidentiel éclate donc au grand jour, en n'hésitant pas à sous-entendre le concours d'une sorte de Wikileaks pour aider à révéler ce qu'il s'est passé ce 4 juillet 2009 (jour de fête nationale américaine, ce n'est sans doute pas un hasard) dans la charmante ville de Clarfield.

Si The Bay est plutôt économe en ce qui concerne les effets horrifiques, il s'attache surtout à entretenir le suspense en laissant une sorte de menace invisible planer au dessus de chaque plan. Il suit différents personnages (deux policiers, un chirurgien, une adolescente abandonnée, de jeunes parents arrivant en vacances...), en parvenant à susciter, en quelques minutes seulement, de la sympathie à leur égard. The Bay reste un film modeste, mais parfaitement en phase avec l'un des travers majeurs de notre époque : la course au profit au dépens de l'environnement. On sait pourtant que la nature sait prendre sa revanche sur l'homme...


> The Bay de Barry Levinson, États-Unis (1h25)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois