Barbie, le grand détournement

jeudi 8 août 2013 | Dorothée Duchemin

Elle mesure 29,21 centimètres et pèse 205 grammes. Aujourd’hui âgée de 54 ans, elle reste une pétasse blonde qui ne vieillit pas, ne grossit pas. Indéboulonnable du musée Grévin depuis 1993, Barbie est sans doute la seule poupée capable de déchaîner les passions. On la déteste ou on l’adore, elle reste en tout cas un sacré phénomène issu de la pop culture qui a inspiré de nombreux artistes. La plupart de ces inspirations visent à saper le monde rose, fleuri et édulcoré créé par Mattel. Tour d'horizon des "grands détournements" de Barbie. 

Barbie, psychopathe sanguinaire

La photographe qui nous a donné envie de traiter ce sujet c’est elle, Mariel Clayton, aperçue à la géniale expo de Hey ! qui s'est tenue à la halle Saint-Pierre. Elle aime faire de Barbie une serial-killer-trash-subversive-sanguinaire. Parfois même, sodomite. Souvent Ken finit en charpie, étêté ou éventré. On est très loin du fantasme de la femme parfaite qu’entretient Barbie.

Barbie délaissée par un Ken homosexuel

La photographe Dina Godstein nous montre, quant à elle, Barbie dans la vie réelle. Le couple Barbie / Ken est incarné par de vrais gens sans expression. On assiste à la vie de ces deux-là dans la série "In The DollHouse". Ken commence à assumer son homosexualité et délaisse une Barbie qui se démène pour recevoir à nouveau les faveurs de son homme. C’est peine perdue et ça se termine en suicide.

Barbie boit de la Vodka

Sarah Haney s’intéresse aussi à la vraie vie de Barbie. Celle en noir et blanc. Celle où Barbie rend visite à Ken au parloir, où elle se tape des bols d’Absolut Vodak, où Ken se travestit. La photographe a réalisé plusieurs séries mettant Barbie en scène : "life in plastic", "Welcome to the dream house". Une fois les projecteurs éteints, la vie de Barbie n'est pas glamour. Elle a aussi ses petits problèmes. 

Barbie Barbs

"The Barbs", c'est tout un bestaire imaginé par l'artiste Deborah Colotti. Pour sortir Barbie de son carcan, elle pose sa tête sur un gros corps, la couvre d'une burka, ou de poils, l'imagine en Sainte Trinité... En tout, Deborah Colotti a imaginé près de 150 réinterprétations de Barbie. Des "Barbs" qui vieillissent, grossissent, ont de l'acné, sont malheureuses, alcooliques, toxicomanes, effrayées, meurtries. Voilà Barbie, la vie, parfois, c'est dur. 

Barbie bijou

Barbie peut aussi être découpée en morceaux pour être ensuite montée en bijoux. Des boucles d’oreille avec les oreilles de Barbie ? Un pendentif en nichons de Barbie ? Membres amputés recyclés en pendentif ? C’est dans la collection de la créatrice américaine Margaux Lange.

Barbie, ennemie de la planète

Barbie a aussi été la cible de Greenpeace. La poupée était attaquée pour atteindre sa mère, l’odieuse marque Mattel. Dans une vidéo réalisée en 2011, Ken quitte Barbie quand il apprend qu’elle est responsable de la déforestation massive en Indonésie, tout ça pour se payer des emballages à bas prix. La vidéo a cartonné, depuis, Mattel s’est désengagé de cette déforestation irresponsable.

 

Barbie par Aqua

"Hi Barbie ! Hi Ken ! Do you wanna go for a ride ? Sure Ken ! Jump In." Et hop, départ de la boîte à rythmes. C’est le groupe Aqua en 1997 qui met en scène dans un clip bien foutu le monde kitchissime de Barbie. Dans ce monde-là Ken le flambeur veut choper Barbie la mijorée. Mattel n’a pas goûté le trait d’humour et a porté plainte contre le groupe pour avoir terni l’image de Barbie et l’avoir transformé en objet sexuel.

 

Barbie aux mensurations humaines

Nous vous en parlions voici quelques semaines. L’artiste Nikolay Lamm a fait de Barbie une jeune fille à taille humaine. Pour réaliser cette Barbie normale, il a utilisé les mensurations moyennes d’une américaine de 19 ans. Potelée et un peu courtaude, la Barbie "normale" est capable de tenir sa tête sans se rompre les os. Ce qui serait impossible pour cette pauvre Barbie dans la vraie vie. 

Barbie, oeuvre d'art

Découvert sur la toile, le site Barbiemamuse.com par l’artiste Jocelyne Grivaud, complètement gaga de Barbie. Photos célèbres, peintures de maîtres, une historique de magazine, elle reprend les images les plus universellement connues montrant des femmes. A leur place : Barbie. Barbie-Violon d'Ingres de Man Ray, Barbie-Vénus de Milo, Barbie-Avatar, Barbie-Bardot dans le Mépris, Barbie-Jeune fille à la perle… On clique, on clique, on déteste moins Barbie...

Barbie est vivante

On termine avec la Barbie vivante. Celle qui fait vraiment très peur. Valeria Lukyanova est une jeune femme ukrainienne de 21 ans. On lui a retiré des côtes, gonflé la poitrine, agrandi les yeux, rehaussé les pommettes… Ajoutez des faux cils, du maquillage de voiture volée, et vous obtenez la Barbie vivante. Celle qui a claqué un fric monstre dans l’unique but d’être le portrait craché de la poupée Barbie. Grâce à cette mutation, elle a eu les honneurs de la presse durant quelques semaines. Fin de l’histoire. Mais elle a toujours des côtes en moins.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois