"Avril et le monde truqué", une folle uchronie très réussie

jeudi 5 nov. 2015 | Marco Pierrard

Trés bon

Dans un monde parallèle au nôtre où l'électricité et de nombreuses autres inventions n'ont jamais vu le jour, la jeune Avril part à la recherche de ses parents disparus. Basé sur l’œuvre de Jacques Tardi, ce film d’animation très original séduit par son inventivité sans limite.

En 1941, le monde dans lequel évolue Avril est radicalement différent de l’Histoire qu’on nous apprend à l’école. Depuis 70 ans, les savants disparaissent mystérieusement partout dans le monde, privant l’humanité d’inventions primordiales. Dans cet univers où la radio, la télévision, l’électricité, l’aviation ou encore le moteur à explosion n’existent pas, le charbon et la vapeur sont les seules ressources. 
Dans cet environnement étrange, Avril part à la recherche de ses parents, deux scientifiques disparus depuis plusieurs années. Accompagnée de Darwin, son chat parlant, et de Julius, un gredin des rues, la jeune fille va devoir affronter les dangers et mystères de ce “Monde Truqué”. Qui enlève les savants depuis des décennies ? Dans quel sinistre but ? Les réponses à ces questions vont s’avérer très surprenantes.

Avril et le monde truqué © Studiocanal

Et si...

La force principale de ce film d’animation est son imagination débridée qui n’hésite pas à aller pousser très loin son univers uchronique. Dans ce monde parallèle où un événement est venu réécrire le destin du pays, Napoléon V règne sur la France et les scientifiques du monde entier se font enlever depuis sept décennies par des ravisseurs inconnus. Ces disparitions mystérieuses ont logiquement entraîné un déficit d’inventions et la société est restée bloquée au stade du charbon roi, seule source d’alimentation des machines. À défaut de pouvoir utiliser l’électricité, on se rend en Allemagne depuis Paris grâce à une sorte de téléphérique à vapeur soutenu par deux... Tours Eiffel. Dès les premières minutes du film, une introduction - très dense en informations - nous plonge dans ce monde totalement inconnu qui peut surprendre et déstabiliser, notamment les spectateurs les plus jeunes, mais on finit par trouver quelques repères dans cet univers loufoque où les chats peuvent parler. Le mélange improbable de la science-fiction et de cet univers industriel suffoquant sous la poussière de charbon crée une atmosphère très originale et séduisante. Le rythme effréné des péripéties et le casting efficace des personnages - Marion Cotillard en jeune femme débrouillarde et déterminée, Philippe Katerine en chat parlant facétieux et Jean Rochefort en grand père loufoque et attendrissant - rendent de cette aventure fantastique très attachante.

Avril et le monde truqué © Studiocanal

La patte Tardi

L’univers visuel de Jacques Tardi - directement inspiré de sa bande dessinée éponyme - offre au film un parti pris graphique très agréable. Les personnages, les décors et les machines incroyables qui peuplent ce monde à la fois surréaliste et désuet forment un mélange hétéroclite mais d’une étrange cohérence. Les deux réalisateurs, Christian Desmares, qui a travaillé pour la série animée Oggy et les cafards et Persepolis (2007), et Franck Ekinci, qui a officié sur la série Les aventures de Tintin, réussissent pour leur premier long métrage d’animation à créer un monde de références industrielles familières, bousculé par une intrigue qui prend une tournure inattendue. Suivant la trace de ses parents, Avril va en effet être emmenée très loin dans un univers qui dépasse tout ce qu’elle - ou le spectateur - aurait pu imaginer. Malicieux, le film est également un jeu de piste ludique dans lequel on peut s’amuser à reconnaître Albert Einstein et d’autres savants célèbres parmi les scientifiques enlevés. Si le chat parlant devrait réjouir les plus jeunes, l’intrigue de cette savante uchronie a également de quoi intéresser les tranches d’âge supérieures. Menant de front action et humour à un rythme soutenu jusqu’à son dénouement très étonnant, cette aventure joue avec les références historiques et la science-fiction pour s’adresser avec intelligence à un public large.

Enquête surprenante dans un monde totalement chamboulé, Avril et le monde truqué séduit par la richesse de son univers et sa bonne humeur. Le dépaysement est total !

Avril et le monde truqué, réalisé par Christian Desmares et Franck Ekinci, France - Belgique - Canada, 2015 (1h45)

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois