Atanith, la féminité burlesque

mercredi 29 juin 2011 | Sophie Guillemin et Anthony Renaud

Figure de l'effeuillage néo-burlesque à Lyon, Atanith del Hammer s'illustre dans des spectacles sensuels, excentriques et toujours plein d'humour. Parce que pin-up ne signifie pas forcément peignoir de soie et mules à pompons. Portrait sonore d'une performeuse, séductrice et énergique.

Atanith del Hammer est un personnage qui ne passe pas inaperçu à Lyon. A vrai dire, elle ne se cache pas, elle aime même plutôt se montrer et faire le show. Habillée, ou peu vêtue. Se déhancher en public, faire voltiger ses sous-vêtements rouges affriolants ne lui pose aucun problème. Atanith del Hammer - son nom de scène évoquant ses origines espagnoles, son admiration pour le Velvet Hammer1 et un prénom tiré de son imagination gothico-romantique - est modèle dans le milieu artistique alternatif depuis dix ans. Et depuis près de deux ans, elle est "performeuse" burlesque. L’effeuillage burlesque classique est à la mode. Le néo-burlesque, lui, se fait plus discret en dehors de Paris. Ce spectacle mêlant érotisme, humour et dérision est porté à Lyon par Atanith del Hammer et son association Reservoir Girls.

Atanith, 29 ans, n'a pas son cigare dans sa poche. Sur une ambiance 50's ou plus moderne, elle joue le mafieux, mauvais perdant au poker, ou la pin-up dans des shows délirants. Sans complexe. Avec frénésie. Et surtout avec beaucoup d'humour. Pour rire de son corps, de ses formes... et de celles des autres ! Dans une ambiance sensuelle ou légère, souvent excentrique. Elle le dit elle-même, il n'y a pas de limite. Citazine vous fait découvrir son univers.

 

Pour afficher le diaporama en plein écran, cliquez sur l'icône à droite.

 

  1. 1. Troupe américaine créée à Los Angeles, en 1995, par Michelle Carr, aujourd'hui de renommée mondiale. Elle a relancé l'ère du néo-burlesque avec un ensemble glamour, des représentations spectaculaires, parfois provocantes et toujours énergiques.
0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook