En partenariat avec :

Lycée autogéré, école de demain ?

lundi 19 sept. 2011 | Dorothée Duchemin et Anthony Renaud

Le Lycée autogéré de Paris n'est pas un établissement scolaire comme les autres. Là-bas, suivre des cours n'est pas l'unique objectif : les élèves peuvent voter et participer activement aux décisions qui concernent le fonctionnement du lieu. Elèves et professeurs, qui se tutoient, assurent ensemble la gestion du lycée au quotidien. Une manière d'instaurer un dialogue constant et de responsabiliser les adolescents.

Un lycée sans proviseur ni surveillant, géré par les élèves et les professeurs : une utopie en France ? Non, ce concept est bien réel. Le Lycée autogéré de Paris (LAP) fait partie des quatre lycées expérimentaux1 lancés dans les années 80 par le ministère de l'Education Nationale. Le LAP ouvre ses portes, rue Vaugirard (XVe arrondissement), en septembre 1982.

Oubliez le fonctionnement traditionnel des lycées français et plus généralement du système scolaire hexagonal ; au LAP, le rapport élève/professeur est cassé, on place l'élève au centre de l'apprentissage. Le lycéen décide seul d'assister aux cours – ils ne sont pas obligatoires - les enseignants ne se contentent plus de transmettre leur matière. Ils accompagnent et soutiennent des jeunes (âgés de 15 à 22 ans) qui ont choisi eux-mêmes de suivre cette scolarité... différente. Et contrairement à une idée répandue, l’établissement n’accueille pas uniquement des adolescents en situation d’échec scolaire.

Pédagogie différente, gestion originale. Au Lycée autogéré de Paris, tout repose sur la participation et le volontariat des élèves. Les actions et décisions qui concernent la vie de l'établissement sont prises après consultation et vote des lycéens. De même, dans ce lycée atypique, pas de personnel pour faire le ménage : une fois les cours, réunions et ateliers terminés, ce sont les lycéens et les professeurs qui passent le balai dans les salles, les couloirs, la cafétéria.

Eduquer autrement, responsabiliser, réfléchir et discuter ensemble plutôt qu'imposer et punir. C'est la philosophie du LAP qui compte 220 élèves et 25 professeurs. Citazine a repris le chemin du lycée et a discuté avec eux.

 

Pour afficher le diaporama en plein écran, cliquez sur l'icône à droite.

 

  1. 1. Avec le lycée expérimental de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le Centre expérimental pédagogique maritime en Oléron (Charente-Maritime) et le Collège-lycée expérimental d'Hérouville-Saint-Clair (Calvados).
0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook