Les 10 plus gros flops de Citazine en 2014

mardi 30 déc. 2014 | La Rédaction

On l’avoue bien volontiers : parfois, certains articles font un bide. Publication au mauvais moment, titre mal choisi, partage sur les réseaux sociaux inadapté, les explications potentielles sont nombreuses. Parce qu’on pense que les 10 articles suivants n’ont pas eu le succès qu’ils méritaient en 2014, Citazine vous propose une séance de rattrapage.

Fred et Hugo ne sont pas n’importe quel bricoleurs du dimanche. Dans leur atelier du 17e arrondissement, ils redonnent vie à de splendides bécanes qui sentent bon les road-trip… et la testostérone. Poussez-donc les portes de Blitz Motorcycles.

De tous les épisodes de notre série "Héros en série", celui sur le devenir des acteurs du Prince de Bel-Air a été le plus boudé. C’est quand même LA série où Will Smith crèvera l’écran... ce qui ne fut pas le cas de tous ses acolytes et partenaires, loin de là.

En mai dernier ouvrait la maison du bitcoin, au coeur de Paris. Objectif : se familiariser avec la monnaie virtuelle, souvent accusée de tous les maux, et permettre aux entrepreneurs qui gravitent dans cet univers d’être encadrés et soutenus.

 

15m2, pas un de plus. C’est dans cette maisonnette que vit l’américain Alek Lisefki sous le soleil de Californie. Une maison certes petite, mais optimisée et qui possède tout ce dont l’homme à besoin pour vivre. Une demeure qui s’inscrit dans la philosophie dite des Tiny House (les petites maisons).

Vous aimez le théâtre et youporn ? Alors une soirée au théâtre suçoir devrait vous plaire. Depuis 2012, Jean-Luc permet à qui le souhaite d’assister à l’enregistrement en live d’une scène pornographique, dans une ambiance qu’il veut décontracté du gland. Si, si.

Au petit matin, alors que Paris s’éveille, Julien Bottriaux va à la rencontre de ces inconnus qui prennent les premiers métros. Loin des jeux de coudes ou de la recherche désespérée d'une place assise, il prend le temps de discuter avec ces voyageurs matinaux. Et livre leur histoire sur internet.

Ouvert au public depuis le 10 septembre dernier, le nouveau siège de la fondation Jérôme Seydoux-Pathé expose ses trésors au public. On vous fait une petite visite guidée dans les archives ciné de l'entreprise ?

Jimmy C., c’est LE maître du drip painting à la bombe. De passage à Paris au début de l’été, nous l’avons rencontré au Point éphémère. Un lieu évocateur pour le street artist australien puisqu’il y a fait sa toute première exposition. Pour connaitre toute son histoire, c’est .

C’est le nouveau lieu polyvalent et branchouille de la capitale : le Carreau du Temple. La halle du 3e arrondissement, témoin de l’Histoire parisienne, a déjà connu de nombreuses vies. Depuis le début du printemps, après une grosse cure de jouvence, elle en connait une nouvelle. On vous raconte sa métamorphose .

Lors de sa publication, l'article fut aussi mal-aimé que le lover est mal-aimé au cinéma. Pourtant, nous savons que vous avez regardé encore récement Love Actually, lové dans une couverture bien chaude. Les fêtes de fin d'année, c'est le moment idéal pour assumer certaines choses, dont votre amours pour les films de lover. Cliquez, on ne dira rien à personne. 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois